Star Citizen Ile Avalon Pilot Logbook
Carnet de Vol d'un Citoyen de l'Espace

Carnet de Bord

Blog & Gameplay

Tourelles

  • Ingénierie

L'article "The Shipyard Turrets" fait partie d'une série de 10 articles parus en octobre 2017 dans lesquels CIG explique sa ligne de développement concernant les vaisseaux. Cet article porte plus précisément sur les tourelles, leurs points d'ancrage et l'armement qu'elles peuvent équiper.

L'image mystérieuse se dévoile

  • Blog & Gameplay

Le 16 septembre 2019, CIG semble se lancer dans un jeu de piste qui n'aura que pour effet d'amuser les backers une demi-journée.

Cela commence avec une phrase énigmatique dans le courrier du Chairman's Club suivit d'une transmission montrant un Caterpillar volant vers une planète, le tout accompagné du simple message « Coming Soon » et d'un logo inconnu intitulé « RSI K'Lis » :

https://robertsspaceindustries.com/comm-link/transmission/17236-Coming-Soon

Les suppositions fusent, nouveau système (Kallis ?), nouveau vaisseau (Mantis ?), arrivé des sauts, etc. pour finalement constater que l'information n'est pas cachée dans un détail de l'image, mais que cette dernière se dévoile un peu plus chaque jour, laissant apparaitre le véritable élément caché derrière ce qui semble être un astéroïde.

Reste donc à patienter chaque jour, 18h, heure de Paris, pour que l'image ne se dévoile un peu plus...

L'article "The Shipyard Weapon Hardpoints" fait partie d'une série de 10 articles parus en octobre 2017 dans lesquels CIG explique sa ligne de développement concernant les vaisseaux. Cet article fait principalement le point sur les différents types d'ancrage des armes et leur utilisation.

L'article "The Shipyard Ship Thrusters and You" fait partie d'une série de 10 articles parus en octobre 2017 dans lesquels CIG explique sa ligne de développement concernant les vaisseaux. Cet article fait principalement le point sur les différents types de propulseurs et leur utilisation.

Révélé le Jour 2

  • Blog & Gameplay

Deuxième jour de l’image énigmatique qui se dévoile, finalement il ne faut pas chercher à découvrir un détail caché dans l’image, mais simplement patienter qu’elle ne se dévoile en totalité en retournant chaque jour sur la page de l’annonce :

https://robertsspaceindustries.com/comm-link/transmission/17236-Coming-Soon

L'article "The Shipyard Ship Technical Information" fait partie d'une série de 10 articles parus en octobre 2017 dans lesquels CIG explique sa ligne de développement concernant les vaisseaux. Cet article fait principalement le point sur les spécificités techniques des vaisseaux telles qu'on les retrouve sur le site RSI.

Révélé le Jour 1

  • Blog & Gameplay

CIG semble se lancer dans un jeu de piste, après le mail des Chairman's Club dans lequel on pouvait trouver une phrase énigmatique (Cf. annonce du 13 septembre), voilà qu'aujourd'hui arrive sur le site RSI une transmission tout aussi étrange avec pour seul message « Coming Soon » le tout agrémenter d'une belle image montrant un Caterpillar (Editon Pirate semble-t-il) en route vers ce qui semble être une planète, mais laquelle ?

https://robertsspaceindustries.com/comm-link/transmission/17236-Coming-Soon

L'annonce est des plus intrigante d'autant qu'elle s'accompagne d'un logo inconnu à ce jour :

Ce dernier est intitulé « RSI K'Lis » dans le code source de la page.

Et l'image montrant le Caterpillar est intitulé « Reveal_Day_01 », ce qui laisse présumer qu'on risque fort de voir d'autres annonces du même lot dans les jours à venir.

Sans oublier que l'image se trouvant sur la page de garde du site RSI permettant d'accéder à la transmission ne montre pas un Caterpillar, mais un Constellation.

Lorsqu'on retravaille l'image, un détail finit par apparaître, certains y voit un vaisseau, ou un bout de vaisseau, personnellement j'y vois un lot de racine ou de matières organiques.

Lorsqu'on découpe l'image, on peut constater qu'elle n'occupe qu'un tier de la surface totale.

Cela peut être un choix artistique pour la mise en page HTML du site, ou un acte délibéré dans le but de masquer le reste de l'image qui se dévoilera dans sa totalité plus tard.

K'Lis peut phonétiquement faire penser à Kallis, le système du même nom, mais c'est aussi un mot à forte sonorité Xi'An, si ce n'est que ce mot n'est actuellement pas présent dans le dictionnaire Xi'An.

Nombreuses sont les options, reste à savoir ce que cela cache ?
Faites votre choix, personnellement j'ai sorti le popcorn :

  • Nouveau système, avec ou sans l'arrivée des points de saut ?
  • Arrivée d'un nouveau vaisseau, le RSI Mantis par exemple ?
  • Simple annonce pour le Talk Like a Pirate Day de ce 19 septembre ?
  • Rien de tous ça, juste un peu de hype pour occuper les backers ?

L'article "The Shipyard Careers And Roles" fait partie d'une série de 10 articles parus en octobre 2017 dans lesquels CIG explique sa ligne de développement concernant les vaisseaux. Cet article fait principalement le point sur la classification des vaisseaux en fonction de leur rôle tel qu'on le retrouve sur le site RSI.

L'article "The Shipyard Ship Mass" fait partie d'une série de 10 articles parus en octobre 2017 dans lesquels CIG explique sa ligne de développement concernant les vaisseaux. Cet article porte essentiellement sur la méthode de calcul de la masse d'un vaisseau.

L'article "The Shipyard Variants And Modules" fait partie d'une série de 10 articles parus en octobre 2017 dans lesquels CIG explique sa ligne de développement concernant les vaisseaux. Cet article porte plus précisément sur la distinction entre un , une et une et les répercutions que cela peut avoir sur l'évolutivité de votre vaisseau.

Chaque navire émet une signature. Les joueurs peuvent modifier la signature de leur navire en ajustant les composants montés (propulsion, points d'encrage externes et internes) et les activités dans lesquelles ils sont engagés. Le joueur ne pourra jamais atteindre une signature à émission zéro tant que le navire est allumé. En ajustant avec soin (et en choisissant) les composants, ils peuvent atteindre des niveaux croissants de furtivité. En outre, le choix de composants à faibles émissions (chacun avec son propre compromis) et leur réglage pour une furtivité maximale permettront aux joueurs de jouer le rôle du chasseur silencieux plutôt que celui d'un bleu lourdement blindé.

En cette fin de semaine quelque peu chargée, il est bon de faire un point.

Commençons par une note positive avec l'Insider Star Citizen de cette semaine qui avoisine les 15min de reportage entièrement consacré aux grottes rocheuses (Rocky Caves). C'est pour nous l'occasion de voir le travail effectué sur ces dernières et cela semble des plus prometteurs.

On y apprend que l'on devrait disposer de trois types de grottes, des grottes non explorées, des grottes qui ont été visitées et un troisième type que les développeurs ont tenus de garder secret, habitées peut-être ?

Au vu des vidéos, les grottes s'annoncent immenses et feront l'objet d'un gameplay d'exploration à pied, possible même que l'on s'y perde, bien qu'un lichen jaune soit utilisé pour nous aiguiller dans les passages qui s'offrent à nous, mais suivant la complexité du parcours, pas certain que ce balisage suffise à nous éviter de nous perdre.

Et si l'on observe la roadmap, on peut constater que la 3.7 est en bonne voie avec le développement des caves qui a bien progressé et le FPS mining qui semble prendre fin.

Inside Star Citizen: What Lies Beneath | Summer 2019

Le Live de la semaine fait l'objet d'une série de questions réponses concernant les vaisseaux, bien évidemment le 890 jump et les Vanguard sont au coeur de la discussion, mais d'autres sujets sont abordés, tels que l'évolution de l'Hover Mode pour lequel il est confirmé que c'est bien une refonte du mode de vol et non une évolution du mode de vol qui a été mis en place en 3.6. Et le fait que certains vaisseaux starter comme l'Aurora soient équipés d'arme fixe de taille 1. Ce qui rend le vaisseau difficilement abordable aux joueurs débutants. Les développeurs ont annoncé que dès la 3.7, certains vaisseaux comme l'Aurora, le Prospector, la Nox et la Dragonfly auront accès à un système de fixation spécial permettant d'équiper ces vaisseaux en armement gimbal de taille 1. Enfin, divers sujets tels que le docking, la fragilité des vaisseaux DRAKE, le QT en atmosphère, etc. ont été abordés.

Du côté de la roadmap, forcé de constater que le développement des Vanguard et du Banu Defender traine.
Les Vanguard sont au point mort.
Le Defender n'a que peu progressé, à se demander si ce dernier, vu son avancé, sera prêt pour la 3.7 ou s'il faudra attendre une révision pour le voir sortir.

Star Citizen Live: All Things Flyable

Concernant le reste de la roadmap, la progression de la 3.7 est en bonne voie, la 3.8 traine et il est préférable de ne pas regarder le reste qui n'avance pas.

Du côté des reports, le Ship-to-ship docking disparait, le Cutlass Blue se voit reporté en 3.9, le Hull C est retiré, et les différents PNJs donneur de mission Eddie Parr, Lisa Gibbs et Devin Baulista sont tous reportés de 3 mois.

Surprise avec l'armure de chasseur de prime qui fait son retour en 3.9, et le Client to Server Actor Networking Rework qui apparait en 3.8, ce dernier semble être proche d'être finalisé.

Du côté de Squadron 42, la progression est des plus faible, pour ne pas dire nulle.
Quand on pense que CIG nous a clairement fait comprendre que le développement de Squadron 42 serait "la priorité", on devrait s'attendre à plus d'activité de ce côté-là, mais gardons à l'esprit que la roadmap de Squadron 42 ne doit rien spoiler concernant le jeu, du coup, difficile de dire ce sur quoi ils sont réellement. La seule bonne nouvelle est qu'on ne note aucun report dans l'organisation de cette dernière.

Terminons sur une note plutôt négative, avec le système des abonnés qui n'a pas subit de grands changement ce mois.

L'Inside Star Citizen de 15min de cette semaine est une bonne chose, à espérer que cela ne soit pas un cas exceptionnel, tout comme le vaisseau du mois qui sont au nombre de 4, puisque je rappelle qu'on dispose de l'ensemble des vaisseaux de la collection Master of Flight qui sont l'Avenger Titan Renegade, le F7C Hornet Wildfire, le Sabre Hornet et le Gladius Valiant.

Le véhicule promotionnel du mois est le Cyclone, ce dernier ayant été le vaisseau du mois d'août il est donc normal de le retrouver ce mois si accompagné comme il se doit d'une assurance de 12 mois et de 3 flairs qui sont la peinture Tears of Fire, une figurine Takuetsu Armin Trask (Figure 2) et un Revenant Tree sous sa cloche de verre, soit $15.00 HT de goodies additionnel. A noter que l'offre ne dure que le temps du Week End et prendra fin le 16 septembre.

La seule surprise fut le flair du mois qui fait apparaître un troisième pack de flairs.

Le casque Caudillo et ses six variations de couleurs n'était en soit pas une surprise vu qu'on en avait eu un aperçu dans le dernier Jump Point, mais qu'il soit proposé en trois packs de deux casques par contre est une toute autre affaire...

Jusqu'à présent on était habitué à deux packs, un premier dédié aux Centurions et un second aux Imperators. Mais ce mois, un troisième pack fait son arrivée est n'est accessible que via la boutique. Une surprise qui laisse un goût amer en bouche et ne manque pas de générer de nouveaux mini-drama de membres qui ne se privent pas de faire remarquer qu'il est difficile d'accepter qu'on leur demande de débourser $4.00 HT supplémentaire dans un flair quand ils contribuent déjà à l'abonnement.

Forcé de constater qu'il y a quelques mois, en juillet plus précisément, CIG avait fait part de sa décision de ne plus étaler les flairs d'une même série sur plusieurs mois, mais au contraire de proposer la série complète en un seul mois, et afin d'appuyer leurs propos ils nous avaient gratifié des deux sets Stegman comportant chacun 6 pièces pour une valeur globale de $5.00 HT par set.

J'avais trouvé l'initiative fort intéressante, mais émis un doute sur les armures.
Car une armure complète comporte pas moins de 5 pièces pour un valeur globale de $12.00 HT (casque et combi inclue).
Cela m'avait semblé étrange que CIG soit prêt à nous gratifier d'une armure complète en guise de remerciement pour notre abonnement vue la valeur de cette dernière.
Finalement, une bride de réponse semble être tombée ce mois avec le casque Caudillo et ses 6 variantes de couleurs.

La méthode adoptée par CIG semble simple (supposition) :

L'ensemble des flairs seront répartis en plusieurs packs d'une valeur maximale de $5.00 HT.
Si deux packs ne suffisent pas, le surplus fera l'objet de pack(s) additionnel(s) qu'il faudra acquérir séparément.

Ce qui fut le cas avec le casque Caudillo et ses variantes.
A raison de $2.00 HT la variante de couleur, les 6 casques ont étaient réparti en 3 packs de deux casques chacun.
Un pack est remis aux Centurions.
Un deuxième pack est attribué aux Imperator.
Et un dernier pack doit être acquis pour $4.00 HT.

En conclusion, le jour où une armure se présentera, conformément à ce qui a été annoncé en Juillet dernier, cette dernière sera probablement mise à disposition des abonnées le mois de sa sortie.
Mais il est fort probable que les Centurions ne se voient attribuer un pack ne comportant qu'un à deux éléments de l'armure.
Les Impérators recevront un pack comportant d'autres éléments de l'armure.
Et enfin, un pack comportant les derniers éléments devra être acquis via la boutique.

A voir ce que l'avenir nous réserve, en attendant, le casque holographique est toujours fortement attendu de la communauté.

Sources :

Pour conclure, un mi-concours est organisé, bonne chance aux participants :

Mantis en approche

  • Blog & Gameplay

Dans le courrier du Chairman’s club, on a pu voir le message suivant :

Our eyes and ears on Earth have been dropping hints that something new is coming from RSI.
As usual, the moment we have more details, you will too.

Nombreux sont ceux qui voient dans ce message l’arrivée imminente du Mantis, vaisseau de Roberts Space Industries (RSI) dont on a eu quelques brides de son existence lorsque de petits malins ont décortiqué les fichiers de la version 3.6 pour y découvrir une référence à ce vaisseau, inconnu jusqu’à présent.

Bien que ce ne soit peut-être pas une société bien connue de la population en général, étant donné que leurs produits sont traditionnellement fabriqués à des fins industrielles, il est presque certain que le dur labeur et les efforts d'Argo Astronautics ont eu une incidence sur votre vie. De la cargaison fraîche de grains dans votre café du matin au ferry-boat que vous apportez au bureau, Argo est devenue une institution en sept siècles d'existence, grâce à sa gamme variée de matériel roulant, de navettes et de véhicules utilitaires. Pourtant, aussi répandue que soit la compagnie, tout a commencé avec un seul train.

Anvil Aerospace est l'un des tout premiers succès de Terran. Fondé en 2772, Anvil fournit depuis près de deux siècles du matériel de qualité militaire à la marine de l'UEE. L'installation initiale d'Anvil skunkworks était située à Nova Kyiv, Terra, et le siège de la société est toujours là. Pendant les soixante-dix premières années d'existence d'Anvil, chaque projet de conception était dirigé personnellement par le fondateur de la société, J.Harris Arnold. Arnold, un concepteur excentrique de vaisseaux spatiaux de la vieille école qui insistait pour signer chaque partie des sous-systèmes de ses conceptions, était une figure bien-aimée dans une industrie autrement acharnée. Aujourd'hui, Anvil possède des usines sur trois douzaines de mondes centraux de l'UEE... mais continue d'approvisionner tous les systèmes eux-mêmes et exige que le PDG permanent approuve toutes les modifications apportées aux engins spatiaux.

Consolidated Outland et son vaisseau spatial préféré, le Mustang, sont les idées originales de Silas Koerner, le . Né d'un simple milliardaire, Silas était le seul héritier d'une fortune familiale créée au début du règlement du système de Brême. Plusieurs fois son arrière-grand-père fut responsable de la colonisation de la plupart des régions tempérées de la planète. Il en a tiré profit lorsque le nouvel Empire unifié de la Terre a choisi le monde pour nourrir l'effort de guerre Tevarin. Koerner ne s'est pas contenté de s'asseoir sur son solde bancaire, doublant ainsi sa fortune à maintes reprises avec ses investissements apparemment scandaleux mais toujours on-the-money. À l'âge de seize ans, il investit la moitié de sa fortune dans une petite entreprise de communication qui réussit à trouver le soutien de l'UEE et à décoller. Après ce début, des millions de dollars investis dans la pisciculture ont immédiatement généré un retour massif lorsque les fruits de mer issus de la Terre, qui pourraient être cultivés facilement à Brême, ont fait fureur dans les colonies en développement. La tendance s'est poursuivie alors qu'il investissait dans l'électronique, les mines, la cartographie à distance et même dans l'industrie de la terraformation de plus en plus défaillante, toujours avec un grand succès.

« - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - »