Star Citizen Ile Avalon Pilot Logbook
Carnet de Vol d'un Citoyen de l'Espace

Les Seigneurs de l'Advocacy ?

PLAIN TRUTH

En sa qualité de fouineur et de dénonciateur de l'oppression gouvernementale, Terrell Parker ne peut manquer une occasion de faire valoir son droit d'expression lorsqu'il s'agit de contester ce qui, selon lui, est la preuve évidente d'un abus de pouvoir de la part des services de sécurité à l'égard des honnêtes citoyens de l'UEE. Cet interview du 2 avril 2944 est le tout premier reportage de Terrell en tant que journaliste indépendant dans le cadre de son émission PLAIN TRUTH.

La Vérité.
Les faits.
La Clarté.

Ce sont des vertus que tout gouvernement légitime doit adopter s'il veut un jour être considéré comme vraiment juste. Alors que l'administration Impériale voudrait vous faire croire que l'UEE moderne est une amélioration par rapport aux horreurs de l'Ere Messer, je pense différemment. Je pense qu'il s'agit simplement d'un cas d'oppression similaire, habillé de plus beaux vêtements.

Je m'appelle Parker Terrell. J'ai passé ma vie à rechercher la vérité, où qu'elle mène. En tant que reporter de terrain pour le NewsOrg New United, je pensais avoir trouvé une institution qui partageait mes idéaux. Ce n'est que récemment que j'ai découvert qu'ils avaient renoncé à leur objectivité pour se plier à l'influence des entreprises. Je me tourne maintenant vers l'organisation indépendante du Spectrum pour continuer à vous apporter cette vérité : le spectateur avisé et ouvert d'esprit.

C'est la PURE VERITE.

Bonjour et bienvenue à l'émission inaugurale de PLAIN TRUTH. Je suis votre hôte, Parker Terrell. Dans l'émission d'aujourd'hui, nous allons nous pencher sur l'Advocacy moderne. Une force du bien engagée, tenace dans sa quête de justice ? Ou des botteurs de porte qui ne réfléchissent pas à deux fois avant de piétiner les droits qu'ils sont censés protéger ?

Daniel Warden est un civil qui essaie de gagner sa vie comme coursier indépendant à Ferron. Il y a quatre mois, il a été arrêté par des agents des douanes alors qu'il passait par Helios pour un travail. Dans le cadre de l'opération Scimitar de l'Advocacy, Daniel a été détenu sans charge pendant plus de trois semaines et soumis à des interrogatoires interminables sans avocat.

Daniel a eu la gentillesse de se joindre à moi pour partager son histoire. Bonjour, Daniel.

Daniel Warden : Bonjour M. Terrell.

Parker, s'il vous plaît. Quand vous serez prêt, racontez-nous dans vos propres mots ce qui s'est passé.

Daniel Warden : Je suis souvent en déplacement. C'est ce que je pensais que vous devineriez, étant un coursier et tout, mais c'est seulement ainsi quand les choses vont bien. Les relations entre les gens que je connaissais étaient devenues très conflictuelles. C'était à l'époque où tout était tendu avec les Xi'An. Quoi qu'il en soit, j'avais enfin obtenu une ligne sur un travail consistant à transmettre des données d'un courtier de Charon à l'une de ces bases de recherche à Odin. Je suppose que le gars ne faisait pas confiance aux relais. Je ne sais pas et je n'ai pas demandé. Une autre partie du travail, vous savez.

Oui, j'imagine que la discrétion est un atout important dans votre métier. Continuez, je vous prie.

Daniel Warden : De toute façon, ce n'était pas une grande course, mais quand on a faim de travail, on a recours aux miettes là où on peut. Donc, tout semblait bien se passer. Les contacts étaient minces, donc je prenais du bon temps. Mais dès que j'ai sauté dans Helios, mes instruments se sont allumés. Un énorme groupe de flics et de douaniers locaux m'a envahi, me criant de me mettre hors tension. Je veux dire, je n'ai pas grandi en ange, mais je n'avais jamais vu ce genre de force sans avoir un soupçon de raison. La première chose que je pense, c'est que ce que je transportais était une mauvaise nouvelle. Mais ils ne semblaient même pas s'en soucier. J'ai été jeté dans une cellule de détention provisoire pendant deux jours et ils n'arrêtaient pas de me demander si j'essayais de traverser le territoire des Xi'An.

Aviez-vous mis le cap sur l'un des systèmes transitoires ?

Daniel Warden : Non, monsieur. Je venais d'entrer dans Helios. Je n'avais même pas mis le cap quand j'ai été flashé.

Que s'est-il passé alors ?

Daniel Warden : Je leur ai juste dit la vérité, mais quoi que j'aie dit, ils n'écoutaient pas. Ils m'ont posé des questions sur des choses dont je n'avais jamais entendu parler et sur des gens que je n'avais jamais rencontrés.

Et il s'agissait de la loi locale ainsi que des agents des douanes ?

Daniel Warden : Non, seulement les douanes. L'Advocacy n'est apparu que trois jours plus tard.

L'agent d'Advocacy s'est-il identifié ?

Daniel Warden : Il y en avait deux, mais non monsieur. Je veux dire, ils ont montré des badges, mais n'ont pas donné de noms.

Et sur quoi vous ont-ils interrogé ?

Daniel Warden : Le même genre de choses. Avais-je déjà été à Nexus ? Bien sûr, j'ai dit que beaucoup de gens y étaient allés. Je veux dire, c'est l'UEE, non ? Il me demandait toujours des noms différents.

Vous vous souvenez de certains noms ?

Daniel Warden : Je ne sais pas si je dois...

Ce n'est pas grave. La seule façon de les tenir responsables est de leur présenter la vérité.

Daniel Warden : Il y avait un couple, Demarque, Corso, Retha.

Une idée de qui étaient ces gens ?

Daniel Warden : Non. Ils ne voulaient pas me le dire non plus. Ils ont juste dit un nom et ont commencé à me marteler avec des dates et des lieux. Je ne savais pas ce qui se passait.

Et ils ne vous ont jamais accusé de quoi que ce soit ?

Daniel Warden : Non, monsieur. Ils ne voulaient pas dire pourquoi ils me retenaient.

Est-ce qu'ils vous ont maltraité ?

Daniel Warden : Je veux dire, je ne cherche pas à y retourner. C'était intense, mais ce n'est pas comme s'ils n'avaient rien cassé.

Veuillez expliquer les circonstances de votre libération.

Daniel Warden : Comme je l'ai dit, trois semaines plus tard, une autorité locale se présente à l'heure du petit déjeuner. Ils me donnent mes affaires et me disent de partir. Les paquets de courrier n'ont pas été manipulés du tout. Ils n'avaient même pas essayé de regarder la chose.

Avez-vous essayé d'obtenir une explication sur votre détention illégale ?

Daniel Warden : Bien sûr, j'ai contacté tous ceux qui voulaient bien m'écouter.

Et quelle a été la réponse ?

Daniel Warden : Bon sang, j'attends toujours.

Nous sommes donc face à une situation où plusieurs services d'application de la loi détiennent des civils innocents sans inculpation ni conseil juridique, et pour quoi ? Une partie de l'accord explicite qu'un peuple conclut avec son organe directeur est l'idée que les règles s'appliquent à tous. Si deux personnes enfreignent la même loi, elles doivent être punies de la même manière. Ce qui constitue un crime pour une personne devrait s'étendre à toutes les autres. Cela vaut également pour les fonctionnaires auxquels nous confions l'application de ces lois. Sans établir une cause officielle, ce qui est arrivé à M. Warden est un enlèvement, purement et simplement. Si nous ne pouvons pas imposer à nos institutions les mêmes règles que celles auxquelles nous devons obéir en tant que public, alors il est temps de restructurer les institutions.

Nous avons demandé à Kristin Ward, chef de section d'Helios, ainsi qu'au bureau du directeur du bureau de Carmody, de venir à l'émission pour défendre leur position, mais ils ont choisi de ne pas répondre. Signe de la nouvelle conception des relations publiques de l'Advocacy ? Peut-être.

À notre retour, nous jetterons un coup d'œil au cercle de mensonges qui entoure la Fièvre de Lynch. En attendant, restez vigilants.

Notes et Références

citizen-logbook.com est entièrement dédié à Star Citizen et Squadron 42. J'ai conçu ce site dans le but de partager mon expérience en jeu sans pour autant avoir la prétention de créer une encyclopédie dédiée au jeu, ni même un site d'information à grande échelle, bien qu'avec le temps le site prend de plus en plus d'ampleur. Il faut voir ce site comme étant un "Carnet de Notes" dans lequel j'ajouterai toutes sortes d'informations. Que cela soit un article, un vaisseau, un système ou même un coup de coeur, coup de gueule, etc. Le site évoluera en fonction de mes envies. Si mes articles vous donnent envie de vous lancer dans cette grande aventure qu'est Star Citizen, inscrivez-vous et recevez un bonus de 5000 UEC à la création de votre compte via mon referral : STAR-QP2M-YLS3.

-- ile-avalon