Star Citizen Ile Avalon Pilot Logbook
Carnet de Vol d'un Citoyen de l'Espace

Primaire pour l'Imperator

Spectrum Spectator

Dans cet épisode de Spectrum Spectator, retrouvons les animateurs Lars Gonall et Daisy Wences pour l'actualité du 22 Janvier 2950 qui couvre les primaires de l'Imperator pour la période de 2951 à 2960.

Lars Gonall : Bienvenue à Spectrum Spectator ! L'émission où nous regardons et passons en revue ce qui est populaire et nouveau sur le spectre afin que vous n'ayez pas à le faire. Je suis Lars Gonall et avec moi, comme toujours, Daisy Wences.

Daisy Wences : Pourquoi, Lars ? Pourquoi ai-je accepté de faire cette émission avec vous ?

Lars Gonall : Parce qu'être payé pour être narquois sur des trucs du Spectrum, c'était littéralement votre job de rêve.

Daisy Wences : Alors faites attention à ce que vous souhaitez, parce que la préparation de l'émission de cette semaine m'a donné envie de faire quelque chose que je n'aurais jamais cru possible : éteindre le Spectrum, sortir et faire une promenade.

Lars Gonall : C'est donc cette semaine qui vous a mis au bord du gouffre ? Quelqu'un dans le pool du bureau a choisi janvier 2950 pour savoir quand Daisy en aurait enfin marre du Spectrum ?

Daisy Wences : Je n'ai jamais dit que j'en avais marre du Spectrum, juste ce que nous avons regardé cette semaine. De plus, je ne pense pas qu'il soit juste que je ne puisse pas participer à ce groupe.

Lars Gonall : C'est tout à fait juste. Vous compromettriez son intégrité !

Daisy Wences : En parlant d'intégrité compromise, commençons par parler de la vidéo de campagne qui a explosé dans tout le Spectrum cette semaine. Que pensez-vous de cette transition ?

Lars Gonall : Un vrai pro.

Daisy Wences : Merci, mais les invités d'un rassemblement à Ferron pour le candidat au titre d’Imperator, Marat Banta, ne remercieront pas la société de restauration de l'événement. Une vidéo a fait le tour de la salle cette semaine, montrant des invités fuyant le rassemblement dans la panique après avoir souffert de graves troubles intestinaux.

Lars Gonall : Cette vidéo commence par l'un des moments les plus incroyables que j'ai vus depuis un certain temps. Une femme pousse désespérément à travers la foule pour s'arrêter net. Juste quand vous et tous ceux qui l'entourent commencez à vous demander pourquoi elle s'est arrêtée, vous réalisez pourquoi elle s'est arrêtée. L'expression de son visage est cet incroyable mélange de soulagement et de regret.

Daisy Wences : Je ne suis normalement pas fan des vidéos dégoûtantes, mais le timing et l'angle de celle-ci sont impeccables.

Lars Gonall : Immédiatement après l'échec de la tentative de cette pauvre femme pour conserver sa dignité, l'endroit sombre dans le chaos le plus total. Certaines personnes commencent à présenter des symptômes similaires, d'autres sont simplement désespérées de pouvoir s'en sortir.

Daisy Wences : Et qu'en est-il de ce type qui a glissé et est tombé ? Buster Barnhill lui-même n'aurait pas pu faire une meilleure chute.

Lars Gonall : Plus sérieusement, il est difficile de croire que tout cela est dû au fait que la foule a mal réagi au plan controversé de Banta visant à éliminer complètement la citoyenneté... Quoi ? Ne roulez pas les yeux devant moi. Je peux aussi faire de l'humour noir.

Daisy Wences : Mais sérieusement, la campagne Banta pense qu'un mauvais lot de pattes de crabe Thorshu a causé l'incident. Cette nourriture somptueuse était destinée à honorer le célèbre 78ème escadron "Thundering Thorshu" qui a défié les ordres du régime de Messer de bombarder des cibles civiles à Ferron. Cet incident a évidemment gâché toute chance pour Banta de prétendre qu'il essaye aussi de protéger la population.

Lars Gonall : Cela donne aussi un tout nouveau sens à "Thundering Thorshu". C'est encore un de vos tours ?

Daisy Wences : Nous y voilà. C'est le Lars que je connais.

Lars Gonall : Il s'avère que tout cela s'est terminé d'une manière réconfortante. L'une des personnes présentes était un pilote d'ambulance et avait en fait son Cutlass Red avec elle à ce moment-là. Ils ont pu trier les personnes les plus touchées et leur prodiguer des soins jusqu'à ce que d'autres services d'urgence puissent être déployés.

Daisy Wences : Je salue chaleureusement cette personne généreuse et réfléchie. Sans le soutien médical qu'elle a fourni, cette histoire aurait pu être triste et non pas hilarante.

Lars Gonall : En parlant d'histoires tristes, parlons du reste du lot de cette année des aspirants à au titre d’Imperator ! Avec la fin prochaine des primaires, des milliers de candidats seront ramenés à dix. Nous avons pensé qu'il serait amusant de regarder un tas de vidéos de candidats disponibles sur le site officiel de l'UEE pour voir qui est en lice.

Daisy Wences : Je tiens à préciser que je n'étais pas impatiente. Après en avoir regardé quelques-unes, je savais que j'allais détester chaque seconde de cette campagne et je l'ai vraiment, totalement fait. Je ne suis même pas citoyenne, donc ce n'est pas comme si je pouvais voter après tout ce dur labeur.

Lars Gonall : J'ai adoré cette mission. Peu importe à quel point ces vidéos étaient folles ou même grossières, j'étais envoûté tout le temps. Cela vient de me prouver que quiconque veut être Imperator et diriger ce gigantesque gâchis d'empire doit être un peu fou.

Daisy Wences : Et j'ai été bouleversée et un peu attristée par tout ça. La plupart de ces "candidats" n'ont aucune chance de devenir Imperator et veulent seulement attirer l'attention ou quelqu'un pour valider leurs étranges croyances. C'était comme si quelqu'un avait créé une chaîne du Spectrum qui ne diffusait que des enregistrements de fous hurlant au coin des rues. Vous savez, les gens que nous essayons tous poliment d'ignorer et de ne pas établir de contact visuel avec eux.

Lars Gonall : Ils ont besoin de 50 000 signatures de citoyens pour se qualifier comme candidat et faire ajouter leur vidéo, donc quel que soit leur message, il doit trouver un écho auprès de certaines personnes.

Daisy Wences : Je suppose que je ne pense pas que recueillir quelques signatures d'amis devrait être le principal obstacle à l'entrée dans la primaire pour être Imperator.

Lars Gonall : Attendez, combien d'amis avez-vous, et pourquoi je n'en ai rencontré que trois ?

Daisy Wences : Vous savez ce que je veux dire. Devenir l'Imperator, c'est énorme et après avoir regardé beaucoup trop de ces vidéos, je suis convaincue que 99% de ces candidats ne devraient pas être autorisés à se présenter.

Lars Gonall : Alors, allons-y. Quelles vidéos de candidats avez-vous regardées ?

Daisy Wences : Si vous êtes un civil, comme moi, ou si vous n'avez jamais voté pour l’Imperator auparavant, vous allez sur le site officiel de l'UEE, faites défiler la liste des candidats éligibles, et regardez les vidéos de ceux qui vous intéressent, ce qui signifie que j'ai ignoré tous ceux qui avaient l'air même semi-normaux.

Lars Gonall : Moi aussi. Non pas que ces candidats ne soient pas importants, ils ne sont tout simplement pas faits pour cette émission. La première qui a attiré mon attention a été la fille qui portait ce sac de casque en plastique bon marché.

Daisy Wences : Boss Baghead ! J'ai regardé celle-là aussi. Elle s'est donnée beaucoup de mal pour faire croire qu'elle était littéralement une tête flottante désincarnée.

Lars Gonall : Elle avait l'air ridicule, mais j'ai aimé le sérieux avec lequel elle s'est engagée à consacrer les ressources de l'UEE à la libération de la conscience humaine de ces "sacs de viande" restrictifs dans lesquels nous existons actuellement.

Daisy Wences : Ce n'était pas son truc. Je suppose qu'on peut dire que ses positions étaient un peu trop enivrantes pour moi.

Lars Gonall : C'était la revanche de la blague de Thorshu le Tonnerre ?

Daisy Wences : Honnêtement, j'ai été époustouflée par la créativité qui s'est manifestée dans la tenue et le personnage. J'ai eu l'impression que cette vidéo débile avait fait l'objet de plus de réflexion et d'attention que certaines émissions du Spectrum que nous regardons habituellement.

Lars Gonall : Plus on en parle, plus on a l'impression d'avoir apprécié ces vidéos.

Daisy Wences : Ok, très bien. Certaines de ces choses étaient divertissantes. Je m'attendais à voir beaucoup de costumes dans ces vidéos, mais j'ai été surprise de voir combien de candidats ont pensé que c'était une bonne idée de chanter sur leur position officielle.

Lars Gonall : Oh oui, c'est super. Avez-vous entendu la chanson thrash sur le recyclage fécal obligatoire ? J'ai maintenant toute une playlist dédiée aux chanteurs qui sont également candidats au titre d'Imperator. Je vais la partager avec vous.

Daisy Wences : S'il vous plaît, ne le faites pas. Avez-vous regardé la vidéo pour Ivar Junior ?

Lars Gonall : C'est celle que vous m'avez forcé à regarder ?

Daisy Wences : Oh oui. Je n'allais pas être la seule à voir ce spectacle d'horreur.

Lars Gonall : Ughh, je ne suis même pas sûr qu'on devrait en parler. Ça ne fera que lui donner plus de visibilité.

Daisy Wences : Non, il est important de faire savoir aux gens que ce programme est un échec.

Lars Gonall : Ok, très bien. La vidéo est celle d'un candidat qui prétend être un descendant direct d'Ivar Messer et qui a été ordonné par droit de naissance pour être le prochain Imperator. Je l'ai un peu ignoré après cela.

Daisy Wences : Ses positions sont très détaillées et tout aussi horribles qu'on pourrait s'y attendre, comme chasser tous les Tevarins de l'empire. Ce sale type ressemblait même à Ivar Messer. Je n'arrive pas à croire qu'il ait subi une chirurgie de reconstruction faciale pour ressembler à ça.

Lars Gonall : Parfois, je ne comprends pas les gens.

Daisy Wences : Sérieusement, je ne pense pas qu'il soit juste que la Primaire offre une plateforme pour un candidat comme ça. Même s'il n'y a aucune chance qu'il recueille les votes nécessaires pour faire partie des dix derniers, cela lui donne quand même un moyen de répandre ces déchets haineux.

Lars Gonall : Je suis tout à fait d'accord pour dire que cette vidéo était ignoble, mais j'aime que le processus permette à chacun de faire entendre sa voix. Comme Golroq, le gars portant ce costume de fou avec des ailes, qui avait un plan pour mettre fin à la guerre contre les Vanduul en guidant l'UEE dans une autre dimension. Bien entendu, cela pourrait ne pas fonctionner, mais ce n'est pas au gouvernement de décider quelles idées sont bonnes ou mauvaises. C'est notre responsabilité en tant qu'électeurs.

Daisy Wences : Je sais que cela peut paraître bizarre venant de moi, mais il est important d'avoir des normes.

Lars Gonall : Attendez, est-ce que les vidéos de cette semaine ont fait quelque chose que je croyais impossible... nous faire avoir une conversation sérieuse et adulte dans l'émission ?

Daisy Wences : Oui, ahhh, je déteste ça ! Quand pourrons-nous revenir à une conversation absurde où tout le monde vit ensemble sur un Phoenix et doit éviter d'avoir une éruption dans le jacuzzi ?

Lars Gonall : Vous regardez toujours Love Liner ? Tu n'as pas détesté cette émission ?

Daisy Wences : Je la déteste toujours. J'avais juste besoin de quelque chose pour me changer les idées sur ces folles vidéos de candidats.

Lars Gonall : Je n'ai pas suivi, mais maintenant je veux tout savoir. Est-ce qu'il y a vraiment une éruption cutanée ?

Daisy Wences : Ce n'est pas tout.

Lars Gonall : Ok, nous devons faire une petite pause commerciale, mais à notre retour, nous allons faire un détour inattendu pour discuter de Love Liner. J'ai hâte d'avoir des nouvelles.

Daisy Wences : Et j'ai hâte que toute cette élection soit terminée. Nous aurons d'autres Spectrum Spectator juste après cela.

Notes et Références

citizen-logbook.com est entièrement dédié à Star Citizen et Squadron 42. J'ai conçu ce site dans le but de partager mon expérience en jeu sans pour autant avoir la prétention de créer une encyclopédie dédiée au jeu, ni même un site d'information à grande échelle, bien qu'avec le temps le site prend de plus en plus d'ampleur. Il faut voir ce site comme étant un "Carnet de Notes" dans lequel j'ajouterai toutes sortes d'informations. Que cela soit un article, un vaisseau, un système ou même un coup de coeur, coup de gueule, etc. Le site évoluera en fonction de mes envies. Si mes articles vous donnent envie de vous lancer dans cette grande aventure qu'est Star Citizen, inscrivez-vous et recevez un bonus de 5000 UEC à la création de votre compte via mon referral : STAR-QP2M-YLS3.

-- ile-avalon