Star Citizen Ile Avalon Pilot Logbook
Carnet de Vol d'un Citoyen de l'Espace

La Mort d'une Planète

New United

Il y a des moments qui rappellent à l'Humanité combien notre voyage dans les étoiles a été extraordinaire. Malgré les horribles bévues que nous avons commises en tant qu'espèce, il est bon de célébrer les réalisations fulgurantes et les événements véritablement époustouflants dont nous sommes venus à être les témoins.

Pendant des années, la communauté scientifique a été hypnotisée par ce qui équivaut à un ballet à l'échelle cosmique, après qu'une collision céleste entre un astéroïde errant et la petite lune d'Ellis XI ait amorcé le lent et certain plongeon de ce satellite vers la surface de la planète. Certains scientifiques se sont réunis très tôt pour réfléchir avec enthousiasme, mais inévitablement sans résultat, à la manière de dévier l'astéroïde ou, plus tard, de ramener la lune sur son orbite naturelle. En fin de compte, le manque de valeur perçue de la planète et les coûts exorbitants des projets proposés les ont amenés à admettre leur échec.

Dès lors, les efforts de la communauté scientifique se sont articulés autour de deux axes : pour moitié, ils ont observé et étudié la mort lente de la lune et de la planète comme des enfants qui attendent Noël, et pour le reste, ils ont effectué les innombrables calculs nécessaires pour anticiper tous les effets, et minimiser les dommages collatéraux. Depuis lors, il y a eu une activité ininterrompue dans presque tous les bureaux de l'UEE.

Au cœur de l'ouragan, le sénateur Clay Harren s'est distingué en prenant la tête de la réponse du gouvernement, en coordonnant avec le Haut Commandement la mise en œuvre des protocoles de sécurité pour protéger les planètes habitées d'Ellis contre les débris potentiels, ainsi qu'en intégrant des contrats miniers et scientifiques pour aider à compenser les coûts de nettoyage.

Des plans ont été adoptés. Des contrats ont été signés. Même les comités scientifiques Xi'An ont semblé assister au déroulement de cet événement cosmique. Il ne restait plus qu'à attendre. Et l'univers attendit.

Finalement, c'est arrivé le 6 juin 2943 à 03:11 SET, la lune a eu un impact sur la surface d'Ellis XI. L'explosion silencieuse des objets célestes était indescriptible. En raison des paramètres de distance minimale donnés aux médias, la scène a d'abord été ressentie comme une autre des images simulées qui saturent le Spectrum depuis près de deux ans. Il a fallu quelques instants pour se rendre compte que c'était réel, que cette scène de destruction cosmique se déroulait bel et bien.

La lune a frappé Ellis XI à seize degrés au-dessus de l'équateur. Certains analystes ont estimé que plus de dix milliards de mégatonnes d'énergie ont été libérées lors de l'impact, soit 100 fois l'impact estimé de l'astéroïde Chicxulub sur la Terre à l'époque préhistorique. L'ampleur de l'impact a en fait déplacé Ellis XI d'une fraction de degré de son orbite, même si l'activité tectonique massive de la collision a commencé à déchirer la planète. L'acte final de la planète sera de laisser une nouvelle ceinture d'astéroïdes comme épitaphe de sa disparition épique.

Au lendemain de la collision, les militaires ont commencé à escorter les équipages scientifiques dans le sillage de la destruction. Heureusement, Ellis X, le plus proche voisin astronomique de la planète, se trouvait de l'autre côté du système au moment de la collision, et l'orbite d'Ellis XII est beaucoup plus éloignée, de sorte qu'il n'y a pas de risque perçu important pour l'un ou l'autre de ses frères planétaires.

Alors que les scientifiques commencent maintenant à étudier le fonctionnement interne des planètes à une échelle sans précédent, que signifie cet événement pour le reste de l'UEE ? En ce qui concerne la mort d'une planète, on ne pourrait pas demander mieux. Étant donné qu'Ellis XI n'était pas une planète habitée, il n'y a pas de colons à délocaliser. La planète n'avait que peu d'intérêt pour les communautés minières ou scientifiques. Au mieux, le système Ellis nécessitera simplement quelques mois d'avertissements de voyage et une mise à jour de l'almanach du système et du guide galactique pour exciser le monde défunt et ajouter une nouvelle ceinture d'astéroïdes.

Bien que ce ne soit pas tout à fait vrai. En dehors de la communauté scientifique et minière, la destruction d'Ellis XI a une valeur significative pour une autre organisation : la Murray Cup Racing League. La MCRL a fait du système Ellis sa base d'astro-course et est en train de mettre à jour ses règles pour s'adapter à la nouvelle course à obstacles de son système.

Le moment est donc passé. Les mois et les mois de planification et d'anticipation ont transformé ce que beaucoup considéraient comme l'avant-dernière forme de destruction en une richesse de recherche scientifique et de ressources minérales.

Oui, l'humanité a pu témoigner de la disparition d'une planète. C'est remarquable en soi, mais plus encore, nous avons été en mesure d'en tirer des enseignements qui, de l'avis de ce journaliste, constituent une réussite encore plus grande.

Par. Martin Betemit
Rédacteur de l'équipe
New United du 11 Juin 2943

Notes et Références

citizen-logbook.com est entièrement dédié à Star Citizen et Squadron 42. J'ai conçu ce site dans le but de partager mon expérience en jeu sans pour autant avoir la prétention de créer une encyclopédie dédiée au jeu, ni même un site d'information à grande échelle, bien qu'avec le temps le site prend de plus en plus d'ampleur. Il faut voir ce site comme étant un "Carnet de Notes" dans lequel j'ajouterai toutes sortes d'informations. Que cela soit un article, un vaisseau, un système ou même un coup de coeur, coup de gueule, etc. Le site évoluera en fonction de mes envies. Si mes articles vous donnent envie de vous lancer dans cette grande aventure qu'est Star Citizen, inscrivez-vous et recevez un bonus de 5000 UEC à la création de votre compte via mon referral : STAR-QP2M-YLS3.

-- ile-avalon