Star Citizen Ile Avalon Pilot Logbook
Carnet de Vol d'un Citoyen de l'Espace

Star Citizen Free Fly: Jouez à Star Citizen GRATUITEMENT!

Anvil Valkyrie

Anvil Aerospace

Dans l'Antiquité, on croyait que les Valkyries choisissaient les guerriers qui allaient mourir sur le champ de bataille et ceux qui allaient vivre. Aujourd'hui, Anvil met ce choix entre vos mains.

Des sièges de saut robustes et performants permettent de transporter en toute sécurité jusqu'à vingt personnes dans et hors de la mêlée ; un compartiment pour véhicules et une rampe de lancement permettent de déployer efficacement des transports terrestres ou des véhicules de reconnaissance pour un soutien inégalé ; quatre puissants propulseurs VTOL permettent des décollages et des atterrissages d'une précision chirurgicale ; et un arsenal dévastateur estompe la ligne de démarcation entre le vaisseau de transport de troupe et la canonnière volante.

Star Citizen: Anvil Aerospace - Valkyrie 2948

 

Au début du printemps 2802, une délégation d'ingénieurs, de théoriciens et d'informaticiens travaillant pour Anvil Aerospace a réservé trois semaines de temps d'utilisation des superordinateurs de l'Institut Levindosk sur Terra. À ce moment-là, Anvil s'était assuré depuis longtemps sa position de société aérospatiale de référence pour les armes sous contrat militaire et les vaisseaux spatiaux de combat privés. Dotée d'un important trésor de guerre dû au succès du lancement civil du F7C Hornet, Anvil était prête et disposée à investir dans des produits plus spéculatifs plutôt que d'adapter d'autres contrats gouvernementaux pour un usage domestique. Mais avant que cela n'arrive, les planificateurs à long terme de la société étaient impatients de répondre à une question difficile : quelle est la prochaine étape ? L'équipe dépêchée à Levindosk avait une proposition intrigante pour répondre à cette question. Ils allaient effectuer une simulation de wargaming à grande échelle qui, espérons-le, leur permettrait de prévoir les besoins futurs de l'Empire-Uni de la Terre en matière de véhicules plutôt que d'attendre que de futurs contrats soient proposés.

Le wargaming informatique n'est en aucun cas une invention radicale ; les humains utilisent des ordinateurs avancés pour tenter de prédire les tendances futures depuis des millénaires et de tels dispositifs existent avec plus ou moins de succès selon les générations. En effet, l'armée de l'UEE mène des wargames électroniques en utilisant continuellement des technologies encore plus puissantes que celles dont disposent les chercheurs civils. Cependant, il est extrêmement rare que de telles analyses ne soient jamais déclassifiées et, lorsqu'elles le sont, elles ont tendance à porter sur des événements passés de très faible valeur pour le secteur aérospatial civil. En outre, les résultats des wargames de l'UEE, rarement disponibles, concernent en grande partie les pires scénarios et sont proposés au public à titre de propagande. Les dirigeants d'Anvil étaient intéressés par une approche différente, ne développant que les scénarios dans lesquels les affaires courantes se poursuivent.

L'équipe d'Anvil qui est arrivée à Levindosk se préparait pour le moment depuis sept ans, plus de temps qu'il n'en faudrait finalement à l'équipe d'ingénieurs pour développer le navire qui en résulterait. Le processus a impliqué la collecte massive de données et une organisation à une échelle jamais tentée auparavant dans le secteur privé. Des décennies de données qui pourraient aider les superordinateurs à imaginer l'état actuel de l'UEE avaient été collectées et organisées, allant de simples statistiques de recensement aux mouvements observés de la flotte et aux mesures d'utilisation du spectre. L'équipe d'ingénieurs a travaillé sans relâche pour créer un portrait statistique de l'UEE en 2802 afin de permettre aux supercalculateurs de traiter des résultats viables. Le résultat immédiat, qu'il faudra environ trente-huit mois pour examiner correctement, est constitué de milliers de scénarios possibles différents qui pourraient avoir un impact sur le besoin d'engins spatiaux armés dans cinq, dix, vingt et trente ans. Ensuite, les résultats ont été déplacés vers un endroit non divulgué à bord d'une flotte de datarunners protégés par des chasseurs d'escorte Hornet appartenant à l'entreprise. Les données en main, une deuxième équipe d'analystes experts s'est installée pour relier ces possibilités aux tendances futures du marché.

En traitant les résultats, les analystes d'Anvil ont rapidement dépassé les conclusions évidentes selon lesquelles le conflit de Vanduul et les guerres à venir nécessiteraient des engins spatiaux de première ligne plus rapides, plus maniables et plus puissants. Ils se sont plutôt concentrés sur les rôles des vaisseaux de soutien ; quel pourrait être le prochain Crucible ? Bien que la plupart des conclusions du groupe restent confidentielles, les entretiens ont depuis permis de constater que la première prise de conscience du groupe était que tout scénario futur impliquant une défaite des Vanduul nécessiterait une avancée significative des engins de débarquement. Par exemple, si l'Empire décidait de reprendre des systèmes comme Orion et Virgile, une solution de vaisseaux de troupes conçue par Anvil pourrait facilement ouvrir la voie. Ainsi, la technologie des vaisseaux et la capacité de les produire en masse pour de futures opérations amphibies à grande échelle valent certainement la peine d'être étudiées.

Développement précoce

Avant l'introduction du Valkyrie, les vaisseaux d'assaut amphibies humains étaient divisés en deux types : des dropships plus petits et plus coûteux destinés à déployer des escouades individuelles pour des opérations spécialisées et des vaisseaux spatiaux plus grands et plus extensibles conçus pour déployer des compagnies entières ou des unités d'artillerie mécanisées. L'équipe de conception du Valkyrie avait pour objectif de scinder la marge en deux en créant un vaisseau spatial produit en série capable de transporter à la fois un peloton de soldats et un véhicule de soutien blindé. Les prédictions du superordinateur d'Anvil suggéraient que les futurs planificateurs de guerre devraient repenser le processus d'assaut amphibie traditionnel pour les futures attaques sur les mondes tenus par Vanduul. Alors que les petites unités d'attaque soutenues par la menace d'un bombardement orbital ont généralement été efficaces au cours des derniers siècles de guerre contre les Humains, des attaques de masse avec une puissance de feu supplémentaire seraient nécessaires pour la prise théorique d'une planète Vanduul.

Pour relever ce défi, l'équipe a tenté de combler la différence entre le Aegis Dynamics Redeemer utilisé pour introduire des équipes d'opérations spéciales et les plus gros navires de transport et de débarquement utilisés pour le soutien logistique. Le nouveau vaisseau de débarquement blindé, officiellement désigné sous le nom de "vaisseau de débarquement lourd", transporterait les défenses sophistiquées d'un véhicule de type "Redeemer" tout en conservant une partie de la taille et des capacités de déploiement d'un vaisseau de type "starlifter". Un ensemble de vingt g-couches sophistiqués maintiendrait les soldats harnachés pendant la descente vers la surface (les blessures à l'atterrissage étant un autre problème avec les péniches de débarquement classiques) et les propulseurs VTOL permettraient au navire de débarquer et de déployer rapidement des troupes et des équipements sur un terrain accidenté ne dépassant pas la base du navire (plus une zone pour déployer un véhicule si nécessaire). Le nom du vaisseau spatial, Valkyrie, a été choisi très tôt en hommage à un pilote de l'UEEN qui volait sous le même indicatif et qui avait récemment été tué lors d'une mission de reconnaissance qui a permis d'identifier un destroyer Vanduul (bien que l'équipe marketing d'Anvil ait fini par le promouvoir en faisant référence à la capacité du vaisseau à transporter des soldats hurlant au combat comme les Valkyries du mythe). Le processus de conception a rapidement abouti à un prototype, puis à un prototype de production, le tout avant que l'idée ne soit présentée aux militaires. Anvil a choisi de garder le programme de test complètement secret, ce qui a conduit à une série de fuites de photos dont les observateurs de l'aérospatiale ont mal interprété la théorie, ce qui pourrait prouver que la société développait un autre chasseur de l'espace lointain dans le style du Vanguard. Il est impossible de savoir si des analyses similaires de l'UEE ont généré une prédiction future identique ou si Anvil s'est produit à la suite d'une coïncidence incroyablement chanceuse, mais en 2810, une demande conjointe de l'armée et de l'UEE Navy a demandé un largueur lourd capable de déployer rapidement des équipes de combat plus importantes. Anvil a pu présenter le Valkyrie avec ses essais terminés, déjà en vol, et prêt pour la production. Un contrat modifié sans appel d'offres a rapidement suivi et les usines d'Anvil ont commencé à produire le premier modèle militaire pour le service actif en 2812.

Développement civil

Bien que la Valkyrie n'ait pas encore été utilisée pour une invasion de masse, sa conception a déjà fait ses preuves à plusieurs reprises lors de combats dans des régions frontalières. Les rapports d'après-action louent spécifiquement la capacité de déployer immédiatement un véhicule blindé, ce qui constitue en soi une grande amélioration par rapport aux navires de combat plus petits. Le navire est devenu un favori des pilotes au sol de l'UEEN et est considéré comme le "meilleur moyen de transport" par les soldats déployés dans des situations hostiles. Les commandes militaires provenant de la conception ont augmenté chaque trimestre et, si l'on en croit l'analyse informatique à long terme, Anvil prévoit de presque doubler la production du Valkyrie chaque année dans un avenir proche. À cette fin, la société a investi dans pas moins de cinq mondes pour ajouter une capacité d'usine supplémentaire permettant de produire des Valkyries en plus grand nombre. Si un futur assaut planétaire massif se produit, ce sera encore plus une aubaine pour les actionnaires d'Anvil.

En 2948, Anvil a étendu la gamme des Valkyries en y ajoutant sans surprise une variante civile. Comme la Valkyrie n'a pas été développée avec des fonds gouvernementaux, la société était libre de l'adapter pour le marché civil plus rapidement que les modèles précédents comme le Hornet. L'équipe de conversion civile a trouvé le processus de conception particulièrement rapide, seuls quelques raccords destinés à des équipements spécifiques de l'UEEA devant être retirés en raison de la classification. Le Valkyrie civil est par ailleurs impossible à distinguer de son équivalent militaire et est même produit dans la même usine. Les Valkyries civiles sont maintenant utilisées par des milices et des unités de police locales dans des mondes frontaliers où le déploiement d'armes plus lourdes sur de grandes distances est particulièrement important. La conception a également trouvé une faveur inattendue auprès des prospecteurs et autres explorateurs qui ont trouvé un grand usage de la capacité du navire à maintenir et à déployer un véhicule terrestre sur un terrain accidenté avec une faible empreinte. Chaque explorateur peut poser une Valkyrie sur un site de concession, envoyer un buggy ou une petite équipe de travailleurs, puis sauter vers un autre endroit. Ce processus a permis d'accélérer considérablement les études minières dans certains mondes en permettant à une seule équipe de travail de couvrir trois à cinq sites à la fois. Les prévisionnistes d'Anvil sont impatients de voir si d'autres utilisations se développent dans l'exploitation minière des astéroïdes ou dans les disciplines scientifiques.

Star Citizen Anvil Valkyrie

Son espace cargo est suffisamment spacieux pour y loger un Rover, son blindage et sa capacité de transport de 20 passagers en font un transport de combat idéal, son armement lui permettra de faire pleuvoir du plomb sur vos ennemie, et pour couronner le tout, sa révision lui donnant la possibilité de transporter un peu de cargo fait que la Valkyrie est probablement un vaisseau aux multiples facettes qui trouvera sa place dans de nombreux conflits. Seule ombre au tableau, la Valkyrie est un vaisseau relativement cher à l'achat et nécessite un équipage de 5 membres pour en exploiter tout le potentiel.

Un dropship qui veut ressembler à un Gunship

Comme ne manque pas de le faire remarquer CIG, la Valkyrie est un vaisseau dont l'arsenal dévastateur estompe la ligne de démarcation entre le vaisseau de transport de troupe et la canonnière volante.

Même si le rôle de la Valkyrie est de larguer des troupes au sol, elle est suffisamment armée pour fournir un appui feu dévastateur sur les troupes ennemies, mais à la condition d'avoir l'équipage qui va avec. Car si la Valkyrie est dotée de nombreuses armes, la plupart sont réparties sur diverses tourelles, et il vous faudra pas moins de 4 assistants pour les commander.

Du dropship au ravitailleur des troupes au sol, il n'y a qu'un pas

Initialement proposée sans capacité de Cargo, la Valkyrie s'est vu être remaniée afin que l'espace garage dédié au transport de véhicule puisse devenir un espace de fret avec une capacité de 30 SCU, ce qui fait qu'en plus de pouvoir transporter 20 personnes, la Valkyries pourra être utilisée pour ravitailler des troupes au sol.

Un transport non transportable

La Valkyrie est un vaisseau de grande taille qui ne peut pas entrer dans un Idris, un Polaris ou même un Javelin. De ce fait, cela implique que la Valkyrie devra se déplacer par ses propres moyens si elle doit se rendre dans un secteur éloigné du Verse.

Malgré tous ses avantages, la Valkyrie est un vaisseau spécialisé dont la fonction première est le transport de troupe. Si vous recherchez un vaisseau pour du cargo, il n'est pas difficile d'en trouver d'autres à moindre cout, ou une canonnière, là encore, d'autres vaisseaux feront le travail. Du haut de ses $375.00 HT, la Valkyrie vous fait payer sa spécialisation et sa polyvalence.

Points forts :

  • Capacité de transporter 20 passagers et un Véhicule
  • Révision permettant le transport de 30 SCU
  • Mini-Gunship

Points faibles :

  • Cela reste un vaisseau spécialisé dont la fonction première est le transport de troupe
  • Requière un équipage complet pour exploiter son potentiel de Mini-Gunship
Valkyrie et PacksPrix HTPrix TTC 
Valkyrie $375.00 409.50€ Valkyrie
Valkyrie Liberator Edition $375.00 409.50€ Valkyrie Liberator Edition (CitizenCon 2948)
Valkyrie - Light Grey Paint $9.00 9.83€ Livrée pour la Valkyrie
Valkyrie - Sage Paint $9.00 9.83€ Livrée pour la Valkyrie
Valkyrie - Splinter Paint $13.00 14.20€ Livrée pour la Valkyrie
Star Citizen Anvil Valkyrie

Questions & Réponses

À quoi peut-on s'attendre pour le jeu de dropship ? Pouvez-vous donner des exemples de missions ou de tâches que ce navire pourrait accomplir sans avoir plus de 10 amis dans le jeu ?

Bien que le jeu idéal pour ce navire soit de déposer des amis dans des zones de combat, il est évident que tout le monde n'a pas autant d'amis disponibles à tout moment pour faciliter ce genre de situation. Les missions typiques en solo ou à faible nombre de joueurs consistent à engager des PNJ pour des missions de combat et à les transporter sur place ou à récupérer des groupes de PNJ/joueurs abandonnés de leurs propres missions qui n'ont peut-être pas été planifiées. Ce navire est conçu pour transporter des personnes et un véhicule de A à B. Les missions tourneront donc autour de ce concept, en variant l'emplacement, la durée et le danger des ramassages et des dépôts.

Que peut faire le navire lorsqu'il ne transporte pas de troupes ? A-t-il toujours des rangées de sièges vides qui prennent de la place, ou bien ces sièges peuvent-ils être réaménagés pour mieux s'adapter à un rôle de canonnier ou à une autre chose ?

Le navire n'a pas de salles modulables qui peuvent être échangées par le propriétaire et il n'est pas prévu d'ajouter ce niveau de modularité au navire.

Y a-t-il un espace de stockage pour les armes, comme des racks à armes ?

Chacun des 20 sièges dispose d'un support pour une seule arme principale jusqu'à la taille 4, par exemple un fusil de sniper Arrowhead. Ces racks se trouvent à côté de casiers sur la paroi arrière du compartiment des véhicules.

Peut-on placer une Valkyrie dans un Idris/Polaris/Javelin ?

Elle ne peut être installée dans aucun des navires susmentionnés. Elle est trop haute et trop large pour qu'elle puisse être installée dans un Idris sans qu'il y ait de pièces détachées. Elle est trop longue et trop large pour être placé dans la soute du Javelin, et Elle est trop grande dans tous les axes pour le Polaris.

Les bras du mitrailleur de porte seront-ils déplacés plus au centre de la porte pour permettre une meilleure portée de mouvement ?

Nous sommes en train de revoir leur positionnement actuel et de voir si nous voulons les déplacer plus loin. Cependant, la restriction étant que nous voulons toujours permettre la sortie 2×2 des personnages à côté du canon et comme il est sur un bras, plus il est éloigné, plus il bloque la sortie. C'était une décision délibérée d'avoir les canons de ce côté spécifique pour ne pas leur permettre d'avoir un arc de 180 degrés, que les tourelles à distance de l'aile couvrent à la place. En outre, les canons de porte sont la toute première mise en œuvre de tourelles autonomes habitées et nous avons des plans pour l'avenir afin de mieux utiliser les espaces de mélange et les IK pour donner une pose et un mouvement plus naturels qui vous permettront de garder une ligne de visée vers le bas du canon, quel que soit le point de visée.

Le "crochet" pour véhicule terrestre permettra-t-il d'accueillir plusieurs petits véhicules (comme 3 Nox ou 2 Dragonfly) ou s'agit-il d'un emplacement pour un seul véhicule ?

Officiellement, la capacité du véhicule est d'un seul véhicule et lorsque vous pouvez pré-spawn des véhicules à l'intérieur, il n'y aura qu'un seul emplacement pour spawn. Toutefois, compte tenu de nos plans de persistance futurs et de la manière dont cela fonctionne actuellement, si vous choisissez de charger manuellement plus de véhicules après ce point, ceux-ci sont conservés à l'intérieur du véhicule dans la position où ils ont été laissés.

L'échelle vers l'habitat supérieur est-elle ouverte à la baie des rovers ? Qu'en est-il des planètes sans atmosphère, ou des atmosphères toxiques/corrosives ? Allons-nous suffoquer au lit ?

La trappe de l'échelle et la zone supérieure sont en effet ouvertes sur la baie des rovers, ce qui signifie que si vous ouvrez les portes, toutes les pièces d'habitation seront ventilées. Il s'agit d'une décision de conception intentionnelle. Le navire est conçu pour des opérations sur des planètes à atmosphère respirable, le compartiment de l'équipage étant là pour que l'équipage soit à l'aise s'il doit attendre le retour des troupes. Évidemment, si vous êtes en déplacement et que vous tombez dans une atmosphère dangereuse, vous pouvez vous équiper à l'avance pour éviter les blessures.

Ce vaisseau pourrait-il être utilisé pour l'abordage dans l'espace ?

Bien que le vaisseau soit conçu pour larguer des troupes dans des atmosphères respirables, à condition que les troupes soient convenablement équipées pour les EVA, il n'y a aucune raison pour que le Valkyrie ne puisse pas être utilisé pour des actions d'abordage dans l'espace.

La publicité pour l'Anvil Valkyrie le qualifie de "vaisseau multi-rôle". Comment la Valkyrie est-il considéré comme un vaisseau multi-rôle ?

La Valkyrie est capable de larguer 20 soldats plus un véhicule et de fournir un bon niveau d'armement pour le soutien aérien rapproché de ces troupes. Comme mentionné dans le trailer, il brouille la ligne entre dropship et le gunship.

Les concepts des dropship réels (Blackhawk/Huey) ont une très bonne visibilité sous les pieds du pilote afin qu'il puisse voir où il se pose. Le Valkyrie n'a pas de visibilité sous le sol. Sera-t-il équipé d'une sorte de caméra sous le sol ou d'un dispositif permettant d'atterrir efficacement ?

Il y a en fait une fenêtre sous le siège du pilote pour la visibilité sous le navire. Cependant, étant donné les contraintes liées aux mouvements de notre personnage par rapport à ce que l'on peut faire dans la vie réelle, il y a des limites à ce que l'on peut voir à l'extérieur. Nous savons que les gens souhaitent avoir une sorte de caméra externe qui ne soit pas la vue de la troisième personne pour nos navires, et nous cherchons des moyens de mettre cela en place.

La Valkyrie recevra-t-elle un module médical pour la recherche et le sauvetage au combat (CSAR) ?

Lors de la conception, nous avons examiné les variantes possibles des Valkyries, et le CSAR a été l'une des options les plus appréciées. En fin de compte, nous avons choisi de ne créer qu'un seul navire à partir de la phase de conception, sans aucune modularité disponible. À l'avenir, si nous choisissons de faire quoi que ce soit, il est fort probable que les variantes seront complètes, mais il n'est pas prévu de le faire pour le moment.

Notes et Références

Historique des Mises à Jour

  • [05/07/2020] - Ajout du Lore sur la Recherche et le Développement des Valkyries.

citizen-logbook.com est entièrement dédié à Star Citizen et Squadron 42. J'ai conçu ce site dans le but de partager mon expérience en jeu sans pour autant avoir la prétention de créer une encyclopédie dédiée au jeu, ni même un site d'information à grande échelle, bien qu'avec le temps le site prend de plus en plus d'ampleur. Il faut voir ce site comme étant un "Carnet de Notes" dans lequel j'ajouterai toutes sortes d'informations. Que cela soit un article, un vaisseau, un système ou même un coup de coeur, coup de gueule, etc. Le site évoluera en fonction de mes envies. Si mes articles vous donnent envie de vous lancer dans cette grande aventure qu'est Star Citizen, inscrivez-vous et recevez un bonus de 5000 UEC à la création de votre compte via mon referral : STAR-QP2M-YLS3.

-- ile-avalon

Star Citizen Free Fly: Jouez à Star Citizen GRATUITEMENT!