Star Citizen Ile Avalon Pilot Logbook
Carnet de Vol d'un Citoyen de l'Espace

Préanalyse du Nomad de CNOU

Blog et Gameplay

A chaque Intergalactic Aerospace Expo son vaisseau Starter. En 2018 ce fut l'Arrow d'Anvil Aerospace et 2019 fut marqué par le Pisces C8X d'Aegis Dynamics. Cette année, la surprise vient d'un constructeur qui a pour habitude de se faire discret en ne proposant que très peu de vaisseaux, à savoir Consolidated Outland qui nous présentera le Nomad, un tout nouveau Starter qui a pour prétention d'être un "cargo runner" et de se glisser entre le Titan et le Cutlass Black.

Mais qu'en est-il réellement de ce petit nouveau ?

Avec son look de bébé Terrapin croisé avec un Mantis, le Nomad risque de départager la communauté, d'un côté ceux qui seront réfractaires à ce design anguleux et de l'autre ceux qui prendront le temps d'étudier le vaisseau plus en détail afin de voir ce qu'il a à nous proposer.

Star Citizen CNOU Nomad Landing

24 SCU de Cargo

C'est bien évidemment la première chose que l'on remarquera lorsqu'on consulte le Nomad.

Avec ses 24 SCU de Cargo au compteur, le Nomad a de quoi faire rager un Titan sans pour autant faire de l'ombre à un Cutlass Black. Mais pour le prix de $80.00 HT remisé ($95.00 HT non remisé) du Starterpack incluant Star Citizen et $80.00 HT en vaisseau seul ($70.00 HT la version warbond), on a probablement là un bon compromis entre le Starter monoplace dont la réputation n'est plus à faire qu'est l'Avenger Titan et le pseudo Starter biplace qu'est le Cutlass Black que les inconditionnels de Drake continueront de mettre en avant.

L'autre point fort de cet espace Cargo est qu'il semble suffisamment spacieux pour y loger un petit véhicule, tel un Greycat ROC ou peut-être même un Cyclone, mais assurez-vous que le véhicule soit bien ancré sur la grille physique car il sera facile de le perdre en vol.

La seule véritable ombre au tableau est dans la disposition du Cargo, qui se retrouve à l'extérieur du vaisseau et semble fort exposé aux tirs. De plus, même si une ouverture dans le fond du vaisseau permet de garder un oeil sur la cargaison, cela ne rendra pas forcément aisé de devoir intervenir sur cette dernière si cela s'avère nécessaire. Imaginez simplement qu'une caisse au contenu inflammable menace d'exploser et il vous faudra sortir en EVA pour y remédier, ou pire vous délester de l'ensemble de la cargaison.

3 emports d'armes de Taille 3

Equipé de 3 Repeaters Laser de Taille 2 montés sur Gimbal, le Nomad offre une puissance de feu légèrement en dessous du Titan mais comparable à un 300i, on ne pouvait pas attendre du Nomad qu'il soit supérieur au Titan en tous points mais cela ne dénote pas pour autant le vaisseau.

Difficilement taillé pour le combat

Si les vues de face et de profil de la hitbox du Nomad peuvent sembler à son avantage, il n'en est nullement le cas en vue de dessus, le Nomad offre une cible facile à tous chasseurs effectuant une attaque par de dessus ou le dessous du vaisseau, vos trois boucliers ne seront pas de trop pour encaisser les tirs.

Quant à la maniabilité du vaisseau, sur le papier cela semble acceptable sans être exceptionnel.

  • Vitesse SMC de 180 m/s.
    Inférieur à un Titan ou un 300i mais supérieure à un Cutlass Black.

  • Vitesse sous Afterburner de 1171m/s.
    Plus rapide qu'un Titan ou un Cutlass Black, plus lent qu'un 300i.

  • Pitch, Yaw et Roll respectivement de 55, 60 et 120.
    Cela reste acceptable, cela le place au-dessus du Cutlass Black et légèrement en dessous d'un Titan.

  • Masse de 228123 kg.
    Nettement au-dessus du Titan et proche du Cutlass Black, c'est un gros bébé.

  • 5800 de dommages.
    Le Nomad semble plus fragile qu'un Titan, du fait de sa taille cela peut être un réel souci en combat.

  • Bouding Box de 27x19x10.
    Plus petit qu'un Cutlass Black, nettement plus grand qu'un Avenger.

3 boucliers de Taille 1

La présence de 3 boucliers sur un tel vaisseau s'avère être une agréable surprise, cela permet de compenser la hitbox du vaisseau et le fait que le cargo soit exposé bien qu'il restera vulnérable aux tirs balistiques.

1 unique Power Plant

C'est un peu mon inquiétude concernant l'évolutivité du Nomad.

Avec 3 armes laser et 3 boucliers, en plus du reste de l'équipement du vaisseau, j'ai peur que ce seul et unique Power Plant soit vite limité et rende le Nomad difficilement évolutif. Pas certain que ce dernier puisse équiper de l'armement fixe laser de taille 3 par exemple. Cela risque d'obliger le joueur à rester en armement de Taille 2 sur Gimbal ou à passer au balistique.

Une autonomie hors norme

771 de fuel Quantum, en l'état c'est supérieur à un vaisseau léger de classe Touring tel le 300i, et 160000 de fuel standard, c'est le double d'un Titan mais à voir la consommation des réacteurs une fois en jeu.

Full équipé pour la vie dans l'espace

Tout porte à croire que le Nomad ne manque de rien, offrant un espace de vie complet et des rangements, le Nomad devrait à juste titre mériter son surnom de "caravane de l'espace".

Un cockpit avant-gardiste

On ne peut que féliciter le Nomad pour la vue du cockpit, le pilote aura un large angle de vue sur son environnement. Mais l'autre point que l'on se doit de remarquer est le tableau de bord entièrement composés d'écrans de contrôles et manifestement entièrement fonctionnel. Vous n'aurez pas à chercher au hasard une commande du vaisseau du fait que chacune d'entre elles sera physiquement matérialisée sur votre tableau de bord.

Un design qui peut faire grincer quelques dents

Enfin, le design en lui-même, personnellement je commence à m'y faire, mais j'ai une petite pensée aux possesseurs du Pioneer et j'espère pour eux qu'ils apprécient le design du Nomad, aussi bien externe, qu'interne, car si le Nomad définit le style CNOU il ne serait pas surprenant que le Pioneer retrouve certaines similitudes artistiques plus tard lors de sa conception.

Star Citizen CNOU Nomad Cockpit

Que dire de plus du Nomad ?

Vous m'auriez posé la question à peine 24h plus tôt et je vous aurai probablement répondu de passer votre chemin et que ce vaisseau n'a nul intérêt qu'on s'y attarde. Mais après mure réflexion, aujourd'hui je pense au contraire que ce vaisseau gagne à ce qu'on s'y attarde.

Et même s'il comporte encore quelques flous qui seront dévoilé dans quelques heures à peine dès l'ouverture de l'IAE 2950, aujourd'hui je pense que ce vaisseau à du potentiel pour devenir un Starter viable pour quelqu'un désirant s'orienter vers du commerce. Mais de là à dire que le Nomad pourrait faire de l'ombre à un Titan ou un même un Cutlass Black, je pense qu'il faudra que le Nomad fasse ses preuves en jeu avant tout.

Sous réserve que vous puissiez transporter un Greycat ROC sans risque de le perdre en vol, le Nomad peut s'avérer être un bon plan pour quelqu'un de réfractaire au style Drake du Cutlass Black et ne voulant pas investir dans un Freelancer. Mais gardez à l'esprit que votre ROC risque fort de monopoliser tout l'espace cargo du vaisseau, vous n'aurez donc pas d'espace pour entreposer vos caisses ou alors il vous faudra les placer dans l'espace de vie avec les risques que cela comporte.

Pour peu que vous désirez faire essentiellement du cargo, les 24 SCU et la tendance "cargo runner" du Nomad peut être un choix judicieux, là encore faute de voir plus grand avec un Cutlass ou un Freelancer, et dans tous les cas plus polyvalent qu'un Hull.

Quant à la "polyvalence" en elle-même, même si le Nomad semble être touche à tout et potentiellement combatif avec son armement plus qu'honorable et ses trois boucliers, je recommande fortement de bien éprouver les limites du vaisseau avant de vous plonger dans la bataille.

Inside Star Citizen

L'ISC de cette semaine est consacré au Nomad et à l'IAE, cela donne l'occasion de voir le vaisseau en avant-première.

Inside Star Citizen: New Conventions | Fall 2020

 

Notes et Références

citizen-logbook.com est entièrement dédié à Star Citizen et Squadron 42. J'ai conçu ce site dans le but de partager mon expérience en jeu sans pour autant avoir la prétention de créer une encyclopédie dédiée au jeu, ni même un site d'information à grande échelle, bien qu'avec le temps le site prend de plus en plus d'ampleur. Il faut voir ce site comme étant un "Carnet de Notes" dans lequel j'ajouterai toutes sortes d'informations. Que cela soit un article, un vaisseau, un système ou même un coup de coeur, coup de gueule, etc. Le site évoluera en fonction de mes envies. Si mes articles vous donnent envie de vous lancer dans cette grande aventure qu'est Star Citizen, inscrivez-vous et recevez un bonus de 5000 UEC à la création de votre compte via mon referral : STAR-QP2M-YLS3.

-- ile-avalon