Star Citizen Ile Avalon Pilot Logbook
Carnet de Vol d'un Citoyen de l'Espace

Esperia Teravin Talon & Talon Shrike

Frappes fort & envoles-toi au loin

Vous entendriez ce hurlement, ce sifflement, qu'il serait alors déjà trop tard

Starman Dennis Parfit, UPES Thulsa, 2544

Ils seraient sur vous et déclencherait l'enfer avant que vous ne puissiez faire décoller les chasseurs. Puis ils seraient partis depuis longtemps ; disparus sans laisser de traces. Et vous ne seriez plus qu'un canard assis avec vos comms grillées, attendant d'entendre sur sifflement à nouveau...

Lieutenant Webber Forbes, 12ème Escadron de Chasseurs, UPES Horizon, 2544

Les livres d'histoire sont remplis de douzaines de ces récits des guerres sur ces forces Tevarines, apparemment spectrales, qui pourraient être tapies n'importe où, attendant de frapper au moment le moins attendu.

Les méthodes d'attaque, et les formations uniques et efficaces utilisées par les pilotes de Talon illustrent l'utilisation par les Tevarins de frappes coordonnées. Ces attaques quasi-synchrones maximisaient la force de chaque agresseur dans le cadre d'un assaut combiné plus important. Les équipes d'attaque Tevarines étaient des modèles de destruction impitoyablement efficace et chirurgicalement précise. Le Talon était l'un de leurs outils les plus meurtriers.

Des siècles ont passé depuis que les Talons ont harcelé les forces de l'UPE, mais l'innovation exposée dans ces mêmes vaisseaux a contribué à amener l'industrie des vols spatiaux là où elle se trouve aujourd'hui.

Au début de la première guerre Tevarine, les vaisseaux spatiaux humains dépendaient presque entièrement de leur armure physique pour résister aux attaques. Les vaisseaux Tevarins, cependant, disposaient d'une technologie qui permettait de créer des projections de bouclier beaucoup plus efficacement. Et cela ne s'appliquait pas exclusivement aux applications axées sur le combat, le Tevarin utilisait également une technologie de bouclier aérien qui redéfinissait la façon dont les Humains approchaient les vaisseaux capitaux et les stations spatiales. Malgré ces profondes répercussions sur l'industrie, la plupart des vaisseaux Tevarins et les particularités de leur technologie ont été perdus pour l'histoire à la suite de la destruction massive de la Purge.

La découverte de caches d'armes Tevarines dans le système Kabal a donné à Esperia une occasion unique d'étudier de près une technologie authentique et fonctionnelle qui était restée intacte pendant des siècles. Grâce à l'UEE, les ingénieurs d'Esperia ont fait appel à des historiens Tevarins pour transporter et étudier ces artefacts, créant ainsi l'évaluation la plus complète à ce jour de la technologie Tevarine...

Star Citizen Esperia Talon

Une Icône redessinée

Le Talon, comme le véhicule de transport de troupes Prowler avant lui, représente l'effort continu d'Esperia pour préserver les conceptions de navires Tevarin historiquement significatifs, ainsi que pour les mettre à jour pour un usage humain pratique. Offert avec un niveau d'authenticité inégalé, Esperia est plus que ravi de faire ce voyage à travers l'histoire avec toute l'humanité.

Le respect est primordial !

Charlotte Hussion, CEO d'Esperia

La découverte de Kabal reste compliquée pour nous. Quand Esperia m'a approché pour me consulter sur ce sujet, je n'ai pas su immédiatement comment répondre, mais voir leur dévouement à la préservation de notre technologie et de notre histoire est inspirant.

Sénateur Suj Kassi

Grâce à l'étroite consultation des pilotes et des historiens Humains et Tevarins, le processus de reconstitution est exhaustif et intègre les exigences de sécurité modernes tout en restant aussi proche que possible des conceptions d'origine de l'époque.

Les étapes comprenaient des travaux de recherche et développement approfondis pour recréer la coque extérieure du Talon original et ses capacités de furtivité élevées.

Fidèle au moindre détail, le Talon est même doté d'armes sur mesure, conçues pour être aussi proches des originaux Tevarins que les limitations techniques et juridiques modernes le permettent.

Une Variante historique fonctionnelle

Parmi les navires découverts se trouvait une variante du Talon, développée pendant la seconde guerre Tevarine, avec une configuration offensive centrée sur les missiles.

Ces tristement célèbres Shrike, comme ils ont été désignés, sont bien documentés dans les récits historiques, connus pour avoir déclenché des barrages meurtriers de missiles qui ont ajouté une létalité dévastatrice aux attaques à répétition typiques de la stratégie offensive Tevarine.

Adapté pour le Confort Humain

Le cockpit du Talon est l'une des rares zones à avoir été modifiée de manière significative pour l'usage humain. Toutefois, le siège du pilote et le système de commande unique à un seul manche restent aussi fidèles que possible aux conceptions originales de l'époque grâce à la consultation de pilotes Tevarin connaissant bien les navires de combat.

Sa fonctionnalité distincte de nacelle de sauvetage, qui fait souvent partie intégrante des techniques de combat inhabituelles et très efficaces traditionnellement employées par les pilotes de Talon, reste fidèlement et fonctionnellement intacte (ou détachée, si le cas l'exige).

Construit pour Voler

Même en préservant le caractère sacré historique et technologique des conceptions originales, le Talon devait être un navire pleinement fonctionnel, prêt au combat et doté de caractéristiques de sécurité entièrement conformes aux normes actuelles du TSB.

Grâce à une technologie de bouclier anti-aérien actualisée, construite selon la méthode traditionnelle des Tevarins, il n'est donc pas nécessaire de stresser sur le fonctionnement des sas vieillissants, tandis que des contre-mesures uniques dérivées des spécifications originales trouvées sur Kabal III créent des signaux de leurre radar, pour laisser les agresseurs combattre des fantômes.

L'alliage qui constitue une grande partie de la coque du Talon est un matériau entièrement synthétique, conçu en interne pour reproduire les qualités de furtivité peu communes du métal mystérieux sur lequel il est basé.

Reconstruire le Talon et le Shrike a été l'une des plus grandes réalisations dont Esperia a eu l'honneur de faire partie, mais ce n'était pas une tâche solitaire. Ce navire représente l'engagement indéfectible d'Esperia envers l'histoire, un accès archéologique sans précédent et une ingénierie moderne de pointe, mais il n'a pu être réalisé que grâce à des partenariats avec le gouvernement de l'UEE, l'ICC et le peuple Tevarin. Le travail dévoué de centaines d'ingénieurs, de fabricants, d'historiens, de soldats et de pilotes de toutes les races ne peut pas non plus être sous-estimé. Esperia est fière de présenter cette reconstitution presque parfaite du célèbre Talon, un morceau du passé que vous pouvez faire voler aujourd'hui.

Star Citizen Esperia Talon blueprint

Il subsiste encore quelques flous autour du Talon. Défini comme un chasseur pour la frappe éclair qui n'est pas sans rappeler les chasseurs-bombardiers de notre seconde guerre mondiale, la question que l'on peut se poser est : Est-ce que ce concept de hit-and-run est une simple figure de style pour présenter le vaisseau, ou un véritable gameplay ?

Si l'on considère que ce concept de hit-and-run peut être une nouvelle forme de gameplay, cela fera du Talon un vaisseau extrêmement spécialisé qui risque d'avoir des difficultés dans un dogfight traditionnel. Définit comme un vaisseau fragile misant sur son bouclier pour le couvrir lors de son assaut et de sa fuite, le Talon ne sera alors pas adapté à un combat prolongé. Mais cela est pour l'instant que de l'ordre de la supposition, et en l'état, il est préférable de considérer le Talon comme un nouveau chasseur pouvant offrir une alternative au Gladius et autres vaisseaux assimilés.

Car sur le papier, Gladius et Talon sont rivaux, et aux dires de CIG lors du Q&R, le Talon se placerait entre le Gladius et l'Arrow en matière de maniabilité, et entre le Gladius et le Buccaneer en matière de puissance de feu, le tout avec une capacité furtive qui le place entre le Sabre et le Hornet Ghost.

Là où le Gladius propose trois emports d'arme de taille 3, le Talon vous proposera deux emports d'arme de Taille 4. Même si par défaut ce dernier est doté de deux armes de taille 3 montées sur Gimbal, rien ne vous empêche de déséquiper cet armement pour le passer en armement fixe de taille 4. Forcé de constater que le Talon a du répondant en matière d'armement, et si cela ne suffit pas, ces deux racks comportant chacun deux missiles de Taille 2 pourront toujours vous aider dans un combat trop difficile.

Pour ce qui est de la protection, le Talon est défini comme un vaisseau au blindage fragile qui mise avant tout sur l'efficacité de ses boucliers de technologie Tevarine, il va donc de soit que tout va dépendre de ces boucliers et de leurs spécificités comparées aux boucliers d'origine humaine, mais en l'état, ces boucliers est probablement ce qui me fait le plus me poser de questions, il est question de "bouclier directionnel", est-ce là une simple figure de style dans la présentation du vaisseau, ou un gameplay spécifique ? Il est aussi question d'offrir une couverture aux vaisseaux qui suivent les Talons, peut-on imaginer un escadron offrant un mur protecteur à un ou plusieurs Prowlers par exemple ?Ce sont des questions qui n'ont obtenu qu'une réponse partielle lors du Q&R sur le Talon, à sa sortie le Talon proposera un bouclier similaire à celui du Prowler et du Defender, à savoir un bouclier offrant 100% de protection contre les tirs balistiques, mais CIG laisse entendre que le bouclier Phalanx proposera plus lors de sa production, il faudra donc se montrer patient pour connaître les véritables propriétés du bouclier.

Enfin, n'oublions pas que le Talon est déclaré comme étant un vaisseau furtif, c'est là un détail non négligeable comparativement à un Gladius. Et je vous laisse imaginer l'impact que peut avoir un escadron de Talons Shrike si ces derniers parviennent à effectuer leur approche furtive.

Mais qu'en est-il du Talon Shrike ?

Le Shrike se voit équipé de deux armes de taille 1 montées sur Gimbal, que vous pouvez toujours remplacer par du taille 2 fixe si nécessaire, mais là où le Shrike se démarque est dans sa batterie de missiles. Deux nacelles équipées chacune de 12 missiles de Taille 3, de quoi largement faire pleuvoir un véritable déluge de feu sur votre adversaire. Reste que le gameplay actuel des missiles est actuellement faussé par un détail non négligeable : Un missile ne coute quasiment rien en termes d'UEC, amusez-vous donc à comparer le prix d'un missile avec celui d'un T-shirt en jeu et vous comprendrez.

L'usage du missile est devenu un choix évident de facilité dans un combat, mais le jour où la valeur du missile sera rétablie, pas certain que les joueurs soient toujours aussi motivés à larguer le moindre missile si ce dernier vient à lui faire un trou béant dans son budget.

Dès lors, avoir un vaisseau pouvant embarquer 24 missiles de taille 3 peut donner à réfléchir sur son usage véritable en jeu, et dès aujourd'hui je pense qu'il est préférable de considérer que le Shrike sera pour un usage ponctuel lors de conflit armée de grande envergure mais que le reste du temps ce vaisseau gagnera à rester au hangar.

Points forts :

  • La furtivité
  • Boucliers de technologie Tevarin
  • Rapidité, avec sa vitesse maximale de 250m/s, un vrai coureur
  • Cockpit éjectable qui devient une Capsule de Survie
  • Le prix, pour un chasseur d'origine Alien, c'est surprenant
  • Bonne alternative au Gladius pour quelqu'un qui cherche de l'exotisme
  • Un design bien à lui, on aime, ou pas...

Points faibles :

  • Gameplay du hit-and-run encore à définir, s'il y en a un.
  • Le Shrike est pour un usage trop spécifique à terme.
  • Risque de le voir augmenter lors du passage en Fly Ready.
    Un $110.00 HT en prix final ne serait pas surprenant au vu de ce qu'il propose.
  • Vaisseau en production annoncé pour décembre 2020, avec toujours un risque de report d'ici là.

Pas qu'un simple siège éjectable

Si le Drake Buccaneer a la réputation d'être un cercueil volant de part son absence de siège éjectable, tout porte à croire que le Talon est à l'opposé. Car ce dernier n'est pas équipé d'un siège éjectable, mais c'est tout le cockpit qui se détache du vaisseau formant alors un véritable caisson de survie. Mais où est l'intérêt ?

Et bien dites vous que lorsqu'un pilote en viendra à s'éjecter de son chasseur, que cela soit un Gladius, Hornet ou tout autre vaisseau équipé d'un siège éjectable, ces chances de survie seront plus que réduites du fait que ce dernier se retrouvera libérer dans l'espace à attendra que quelqu'un ne vienne le chercher avant que le peu d'oxygène que comporte sa combinaison ne soit épuisée. Alors que dans le cas du Talon, le pilote bénéficiera d'une véritable capsule de survie, ce qui aura pour effet d'augmenter grandement ces chances de survie, sous réserve bien évidemment que son opposant n'est pas l'idée d'y laisser quelques trous avant de partir...

$100 le chasseur d'origine Teravin

On parle souvent de la "Taxe Alien" quand il est question d'un vaisseau d'origine Alien, car il est vrai que ces vaisseaux sont souvent plus chers à la vente en ligne qu'un vaisseau humain équivalent. Dans le cas du Talon, cette Taxe semble être absente.

Mais qu'avons-nous concrètement ?

Un vaisseau avec une puissance de feu suppérieure au Gladius, une capacité de protection à priori semblable, voire peut-être même supérieur (cela dépendra des boucliers "Phalanx"), le tout accompagné de la furtivité et d'une touche d'originalité avec le cockpit éjectable et enfin un design bien spécifique d'oiseau métallique qui, il est vrai, risque de ne pas plaire à tous.

Le tout pour $100.00 HT, soit $10 de plus qu'un Gladius. C'est un prix plus que surprenant pour un vaisseau proposant autant d'originalités et une augmentation de l'ordre de $10 en Décembre lors de son passage en Fly Ready ne serait pas surprenante. Et même à $110.00 HT, si le Talon est à la hauteur de ce qu'il laisse présumer, cela reste un bon rapport qualité/prix.

TalonPrix HTPrix TTC 
Talon $100.00 109.20€ Talon
Talon Shrike $100.00 109.20€ Talon Shrike
Star Citizen Esperia Talon

Questions & Réponses

Quelle est la place du Talon dans la hiérarchie des navires furtifs par rapport à l'Eclipse, le Prowler, le Sabre, le Raven et le Hornet Ghost ?

Le Talon n'est pas un vaisseau furtif spécialisé comme l'Eclipse et se positionne comme un vaisseau doté de caractéristiques de furtivité. Il se situera donc entre le Sabre et le Ghost dans les exemples cités ci-dessus.

Quelle est la capacité aérodynamique du Talon (à la fois au niveau du moteur et de façon réaliste) ?

Le Talon se comporte mieux dans l'atmosphère qu'il n'y paraît à première vue, grâce à son faible poids et à son profil d'aile relativement aérodynamique.

Existe-t-il un remaniement de la mécanique des missiles entrants qui justifie un chasseur léger équipé de 24 missiles de taille 3 ?

Il est prévu non seulement de corriger les bugs, mais aussi d'améliorer les missiles et les contre-mesures dans les prochains patchs afin de donner un niveau de jeu beaucoup plus profond plutôt que l'approche actuelle "tirer et oublier".

La brochure indique les armes sur mesure. Serons-nous capables d'enlever les montures Gimbal et de mettre deux canons de taille 4 fixes sur le Talon, ou taille 2 fixes sur le Shrike ? Quelles sont les armes/éléments de chaque modèle qui sont sur mesure (et fixes) et ceux qui peuvent être échangés ?

Les armes montées sur l'aile qui accompagnent le Talon sont des recréations Esperia d'armes Tevarin, tout comme celles que l'on trouve sur le Prowler, et peuvent être échangées avec d'autres armes standard. Les supports de missiles du Talon de base sont interchangeables, mais les supports de missiles personnalisés du Shrike ne peuvent pas être remplacés, bien que les missiles eux-mêmes soient personnalisables comme d'habitude.

En termes de manoeuvrabilité et d'agilité, où se situe le Talon dans la liste actuelle des petits chasseurs ?

Par rapport à nos chasseurs légers actuels, il se situe actuellement entre l'Arrow et le Gladius en termes de maniabilité, bien que cela puisse changer au cours de la mise en oeuvre.

Extrait de la brochure : ...tandis que des contre-mesures uniques dérivées des spécifications originales trouvées sur Kabal III créent des signaux de leurre radar, pour laisser les agresseurs combattre des fantômes.

Cela implique-t-il un nouveau type de guerre électronique (e-war) qui viendra avec le navire ?
Ou s'agit-il simplement d'un texte de saveur.

Comme mentionné ci-dessus, nous avons des plans pour des missiles plus profonds et des jeux de contre-mesures, qui s'étendent à leur utilisation dans la guerre électronique. Quelques autres navires sont prévus pour utiliser des contre-mesures de leurrage similaires à côté des fusées éclairantes et des paillettes, notamment le Prowler et le Vanguard Sentinel.

La description semble dire qu'il est légèrement blindé, mais la brochure énumère des blindages moyens, à quoi faut-il s'attendre ?

Le Talon est légèrement blindé comme tous les chasseurs légers. La liste des blindages moyens dans la brochure était une erreur et a été corrigée.

Le Talon ou le Shrike auront-ils un lit ? La nacelle de secours du cockpit semble avoir de la place pour plus qu'un siège. Le Talon a-t-il un espace intérieur ?

Le Talon n'a pas d'espace intérieur utilisable autre que le siège du pilote. Il n'a pas d'espace habitable.

Le rôle du Shrike est-il d'être un "lanceur de missiles furtifs" ?
Si oui, combien de missiles peut-il verrouiller et lancer simultanément ?

Le rôle du Shrike pourrait être décrit comme tel et, comparé aux navires non focalisés sur les missiles, il sera capable de verrouiller et de lancer plus de missiles lorsque le système révisé de verrouillage des missiles sera mis en ligne dans un prochain patch. En fin de compte, la quantité exacte sera contrôlée par l'ordinateur du navire et pourra être mise à niveau grâce aux lames, bien que les navires focalisés sur les missiles en supporteront davantage par défaut.

La brochure laisse entendre qu'il dispose d'un bouclier anti-aérien, est-ce pour un intérieur ? Pour une méthode unique d'entrée/sortie ? Ou est-ce simplement mentionné parce que c'est aussi un navire Tevarin ?

Il est partiellement mentionné en raison de la nature Tevarine, bien que le cockpit se scelle lui-même lors de l'éjection grâce à des boucliers aériens.

Le Talon aura-t-il les boucliers Phalanx lors de sa sortie ?

A sa sortie, il aura le même bouclier que ceux dont sont actuellement équipés le Prowler et le Defender, qui disposent de boucliers Phalanx dans leur conception, soit une absorption balistique de 100% et une capacité de durcissement des boucliers massivement accrue. Il est prévu de pousser plus loin les capacités des boucliers Phalanx, mais aucun détail supplémentaire n'est disponible pour le moment.

Les joueurs auront-ils un contrôle sur le cockpit après une éjection ?

Le cockpit éjecté n'est pas contrôlable comme un vaisseau parasite et devrait plutôt être considéré comme une nacelle de sauvetage en ce sens qu'il vous propulse hors du vaisseau en feu pendant un certain temps dans une direction prédéterminée.

La fonctionnalité de la nacelle de sauvetage sera-t-elle incluse dans la version de décembre ou sera-t-elle ajoutée plus tard ?

Au minimum, elle fonctionnera comme tous les autres sièges éjectables, à l'exception de la mise à feu vers l'avant au lieu de la mise à feu verticale. Lorsque la possibilité de mettre en place des nacelles d'éjection sera entièrement disponible, le Talon et d'autres navires les mettront en oeuvre.

En quoi le Talon se différenciera-t-il des autres chasseurs ?

Par rapport aux autres chasseurs légers, le Talon répartit la différence de puissance de feu entre un Gladius et un Buccaneer de série, ce qui favorise des armes moins nombreuses mais plus grandes. En ce qui concerne l'agilité, elle se situe entre le Gladius et l'Arrow. C'est souvent la préférence des utilisateurs entre ces vaisseaux, donc cela comble un vide dans la gamme qui favorise le choix dans le jeu.

L'Esperia Talon en Vidéos

Pour l'instant, la seule vidéo connue qui parle un peu du Talon n'est autre que l'Inside Star Citizen du 13 août 2020, date de présentation du vaisseau à l'ensemble des backers.

Inside Star Citizen: Featherweight | Summer 2020

 

Notes et Références

citizen-logbook.com est entièrement dédié à Star Citizen et Squadron 42. J'ai conçu ce site dans le but de partager mon expérience en jeu sans pour autant avoir la prétention de créer une encyclopédie dédiée au jeu, ni même un site d'information à grande échelle, bien qu'avec le temps le site prend de plus en plus d'ampleur. Il faut voir ce site comme étant un "Carnet de Notes" dans lequel j'ajouterai toutes sortes d'informations. Que cela soit un article, un vaisseau, un système ou même un coup de coeur, coup de gueule, etc. Le site évoluera en fonction de mes envies. Si mes articles vous donnent envie de vous lancer dans cette grande aventure qu'est Star Citizen, inscrivez-vous et recevez un bonus de 5000 UEC à la création de votre compte via mon referral : STAR-QP2M-YLS3.

-- ile-avalon

[Place Holder]
  • citizen-logbook.com
Article non disponible