Star Citizen Ile Avalon Pilot Logbook
Carnet de Vol d'un Citoyen de l'Espace

Système Branaugh

Guide galactique

Ce système non réclamé n'est accessible que par un point de saut de petite taille, ce qui empêche les gros navires de s'y rendre. En raison du défi créé par ce point de saut pour faire venir dans le système l'équipement de terraformation nécessaire, l'UEE a rapidement rejeté la seule planète habitable de Branaugh, jugée indigne de son attention. Au fil des ans, le système est devenu le foyer de la plus grande concentration de Tevarins.

Taille Planètes Stations Landing Zone
1 AU [1] 3 0 0
Affiliation Lunes Astéroïdes Points de Saut
Non réclamé 0 1 1

Système Branaugh

Etoile Unique

Très petit système non réclamé, comportant 3 planètes en orbite autour d'une Etoile Unique, 1 Champ ou Ceinture d'Astéroïdeset seul Point de Saut.

Affiliation : Non réclamé (Pirate)

Indice de Danger : 5 (Déconseillé)  [Z]

Planètes :

  • Planète Tellurique [3] Branaugh I
    Planète rocheuse terrestre en orbite rapide autour de l'étoile du système.

  • Planète Tellurique [3] Branaugh II
    Doté d'un bel ensemble d'anneaux planétaires, ce monde est à peine habitable. Les enquêteurs de l'UEE ont conclu dans leur évaluation que les efforts déployés pour extraire les ressources de la planète l'emportaient de loin sur les avantages. La diaspora Tevarine, cependant, s'est lentement rassemblée dans le système pour vivre avec un minimum d'interférences extérieures. Leur effort collectif a en quelque sorte rendu cette planète vivable sans terraformation.

  • Géante Gazeuse [5] Branaugh III
    Un géant gazier où les raffineries construites par les Tevarins collectent de l'hydrogène.

Champs d'Astéroïdes :

  • Branaugh Belt Alpha
Points de Saut :

  • Système Branaugh vers le Système Chronos (Moyen)
Star Citizen Système Branaugh

La plupart des gens sont allés dans un de ces endroits où quelque chose ne tournait pas rond. Vous ne pouviez pas mettre le doigt dessus, mais il s'y trouvait quelque chose de troublant. Il peut s'agir d'une rue sombre de Prime ou des canyons sinueux de Reis, mais dans tous les cas, c'est le genre d'endroit où votre instinct de survie vous pousse à partir. Pour beaucoup, cette sensation résume le système Branaugh. Bien que le système ait fait l'objet de nombreuses discussions politiques au cours des années, cette qualité inquiétante et dangereuse a hanté le système depuis sa découverte en 2877... et pour un explorateur, même avant cela.

Né du sang

Desmond Fell a toujours rêvé de cartographier les étoiles. Même enfant, en grandissant près des plateformes de navigation de Lo dans le système Corel, il rêvait non seulement de fouiller le cosmos pour en percer les secrets, mais aussi de découvrir les différentes cultures de l'UEE. Son but ultime, cependant, était de découvrir un nouveau système solaire.

Des cours de géologie aux excursions de survie du week-end sur Castor, Fell a consacré chaque moment de son existence à absorber tout ce qui pouvait potentiellement l'aider dans la vocation qu'il avait choisie. Diplômé d'ULON avec un diplôme partagé en discours politique et géotechnique, il a immédiatement commencé à travailler comme géomètre pour une société minière, tout en économisant de l'argent pour son propre navire.

Desmond a travaillé dur pendant des années, sans jamais perdre de vue son but ultime jusqu'à ce que, en 2872, il monte à bord d'un Aurora, qui sera son premier navire. Ce nouvel explorateur avait maintenant un navire, un réseau de balayage et un rêve. La dernière pièce du puzzle est tombée en place en 2877. Après s'être rendu dans le système Chronos pour enfin jeter un coup d'oeil à l'audacieux projet gouvernemental Synthworld, il a décidé de tester quelques nouveaux mods de balayage qu'il avait récemment acquis.

Il ne préta pas attention au premier ping qui se présenta à lui. Convaincu que l'anomalie était juste liée aux pièces nouvellement installées, il recommença le balayage.

Le ping retenti à nouveau.

Soudain, mon estomac s'est enfoncé dans mes chevilles.

Raconte Fell dans une entrevue à l'émission Showdown de 2879.

J'ai commencé à ressentir cet élan d'excitation, mais, pour une raison ou une autre, je ne voulais pas bouger. J'ai été saisi par cette peur de rêver et de bouger qui me réveillerait.

Mais il l'a fait. Fell commence à isoler l'anomalie spatiale pour affiner sur la position exacte et l'angle nécessaire pour accéder au point de saut.

Je ne dirai même pas à quel point c'était terrifiant de naviguer dans l'espace inexploré.

A poursuivi M. Fell dans cette même entrevue.

Mais quand je suis sorti de l'autre côté, et que mes scanners ont dit que c'était un système frais et intact... ce sentiment restera avec moi pour le reste de ma vie.

Après être rapidement retourné à Chronos pour faire le plein de ravitaillement et de carburant quantique, il s'est mis à cartographier sa découverte. En naviguant à travers le système vide, Fell a remarqué trois planètes en orbite autour d'une étoile de séquence principale de type K. Positionnée en bordure de la zone verte du système, seule la seconde planète semblait potentiellement habitable. Il a effectué un saut Quantum vers la planète tout en préparant ses scanners pour une évaluation planétaire complète.

Poussant à travers l'atmosphère turbulente, il naviguait sur le terrain rocailleux. La planète semblait dépourvue de vie, ce qui n'était pas surprenant compte tenu des tempêtes et des vents violents qui n'ont cessé de marteler sa petite embarcation.

J'avoue que j'étais un peu en conflit quand j'arpentais la planète. Une partie de moi ne voulait pas partir. Je veux dire, ce serait probablement la seule fois où j'aurais l'occasion de faire l'expérience d'une planète par moi-même, donc il y avait certainement de l'excitation, mais il y avait une autre partie qui voulait se tirer de là. Tout ce qui concerne l'endroit, le temps, le paysage, ça semblait violent.

Alors qu'il terminait son balayage, Fell a trouvé quelque chose qui renforcerait ce dernier instinct.

Un autre vaisseau. Posé au sommet d'une imposante vue panoramique, il était presque impossible de le distinguer des particules tourbillonnantes qui se trouvaient dans l'air. Il c'est posé à proximité et a enquêté. Bien que le navire ait été à moitié enterré, il ne semblait pas s'être écrasé ; il avait l'air d'avoir explosé. Une enquête plus approfondie a révélé des marques de brûlure qui avaient l'aspect indubitable d'un feu laser. Fell a fouillé les environs et a trouvé une petite grotte.

A l'intérieur, il y avait un cadavre.

Un début peu prometteur

En une heure, Desmond Fell a soumis au ministère des Transports et de la Navigation un formulaire de découverte de points de saut et un rapport à l'Advocacy. Pendant que les inspecteurs Impériaux évaluaient le système, un groupe de travail conjoint composé d'agents de la division des enquêtes navales et de l'Advocacy de Chronos a lancé une enquête.

Au cours des mois qui ont suivi, plusieurs événements curieux se sont produits. Les tentatives des inspecteurs d'analyser le système ont été entravées par la taille limitée du point de saut dans le système. Privés de leur capacité d'effectuer des transports plus importants, ils ont été forcés de décomposer le gros équipement en plus petits composants pour le transport des marchandises.

Pendant ce temps, l'Advocacy ne progressait guère dans son enquête, les conditions atmosphériques défavorables détruisant toute trace de preuve. Ils ont réussi à identifier le corps comme étant celui de Theresa Branaugh, une exploratrice disparue depuis près de quatre ans. Entre les entretiens avec ses amis et sa famille et les données limitées qu'ils ont pu extraire de son mobiGlas, les agents ont compilé une chronologie approximative de ses déplacements jusqu'à sa disparition.

L'histoire qui a commencé à se dévoiler était celle d'une exploratrice, un peu comme Fell, qui avait consacré sa vie à l'inconnu, mais qui n'avait pas connu beaucoup de succès dans ses entreprises. Elle était profondément endettée et avait emprunté à qui elle pouvait pour continuer à voler, si bien que lorsqu'elle a finalement disparu, les autorités locales de l'époque ont soupçonné qu'elle avait eu affaire à un usurier. Il semblait maintenant évident que Branaugh avait découvert le nouveau système et, en faisant des recherches, qu'elle y avait rencontré quelqu'un qui utilisait le système comme cachette et qu'elle était morte pour cela. Malheureusement, l'Advocacy n'a pu trouver aucun indice sur son meurtrier et son affaire n'est toujours pas résolue à ce jour.

Fell a été tellement ému par le destin tragique de Theresa Branaugh qu'il a modifié sa demande initiale pour donner son nom au système, afin d'honorer sa découverte.

Réclamer ou ne pas réclamer ?

Le nouveau système Branaugh, qui vient d'être mis en place, a toutefois connu son lot de problèmes. Le petit point de saut continuait à rendre la tâche difficile pour l'UEE d'y faire entrer de grosses machines dans le système. Les géomètres étaient occupés à compiler les évaluations des ressources tandis que les ingénieurs planétaires étudiaient les perspectives de terraformation de la seconde planète et que les militaires effectuaient une analyse stratégique.

En fin de compte, les inspecteurs ont présenté leurs conclusions à la sous-commission sénatoriale sur l'expansion. Entre autres, ils ont déterminé que les ressources potentielles glanées sur les planètes compenseraient à peine le coût et le temps nécessaires pour décomposer et transporter l'équipement de terraformation dans le système. Le Sénat a finalement recommandé que l'Imperator renonce à revendiquer le système, en invoquant le manque d'incitations économiques pour justifier le coût de l'établissement des colonies de peuplement du système.

Le système a alors été abandonné. Pendant des années, les seuls visiteurs étaient des explorateurs curieux, des mineurs occasionnels et des hors-la-loi à la recherche d'un endroit où se poser.

En 2928, un cartographe de l'ICC s'est rendu dans le système pour y effectuer une série de balayages longue distance et a découvert quelque chose de très intéressant.

Les nouveaux habitants

Depuis que les Tevarins ont renoncé à leur culture à la suite de leur défaite lors de la seconde guerre Tevarine, leur peuple semble sans but et à la dérive dans l'UEE. Alors que certains ont essayé d'accepter le gouvernement qui leur proposait de les assimiler, la majorité des Tevarins ont sombré dans le découragement, troquant leur code guerrier raffiné contre des emplois d'exécutants. Beaucoup voulaient juste être laissés seuls, contents de passer leurs journées à boire et à se battre. Ils avaient été vaincus par l'UEE, à deux reprises. Ce fait était accepté à contrecoeur, mais cela ne signifiait pas qu'ils devaient l'apprécier.

Après l'abandon officiel du système Branaugh par l'UEE, les Tevarins ont commencé à rejoindre le système au fil des ans. Au dire de tous, cela ne semblait pas être une sorte d'effort concerté ou organisé. Branaugh semblait simplement représenter quelque chose que ces Tevarins recherchaient : un coin inutilisé et ignoré de l'univers où ils pouvaient simplement être laissés seuls. Malgré l'environnement complètement hostile et l'atmosphère irrespirable, les Tevarins et les autres expatriés ont continué à dériver vers Branaugh II et le champ d'astéroïdes voisin et à en faire leur foyer.

Branaugh

Branaugh I

Cette petite planète rocheuse est surtout connue pour son orbite rapide autour de l'étoile du système.

Branaugh II

Pour tous ceux qui le voient, l'aspect le plus frappant de Branaugh II est l'étonnant ensemble d'anneaux qui entourent la planète. Pour la plupart, c'est là que la beauté s'arrête. La surface est un paysage impitoyable de rochers déchiquetés, de vents violents et de systèmes de tempêtes tourbillonnants. Les géomètres planétaires n'étaient pas convaincus que la terraformation nécessaire pour rendre l'atmosphère respirable puisse également stabiliser les régimes météorologiques tumultueux.

Lorsque les Tevarins ont commencé à migrer vers la planète, ils ont d'abord pris possession des avant-postes et des structures utilisés à l'origine par les éclaireurs de l'UEE pour étudier la planète, pour ensuite les abandonner. Au fur et à mesure de l'arrivée de nouveaux colons, la plupart ont revendiqué leur propre coin isolé de la planète, mais certains ont construit autour de ce groupe initial d'avant-postes pour créer ce qui se rapproche le plus d'une ville de Branaugh II. Baptisée Ne'er (une mauvaise prononciation du terme d'argot "now'er" de Cathcart pour "nulle part"), cette ville frontalière tentaculaire est devenue le principal centre d'échanges commerciaux de la planète, échangeant des biens et des services avec ceux qui la traversent, et offrant un endroit où les habitants du coin peuvent se ravitailler.

Ceinture Alpha de Branaugh

Cette ceinture d'astéroïdes disséminés fournit l'essentiel des revenus du système. Les résidents et les petites exploitations minières mettent en place des fouilles sur les différents astéroïdes afin de les exploiter et de faire du commerce hors du système. Là encore, grâce à la nature étroite du point de saut, aucune des grandes sociétés minières ne peut y faire entrer ses plus grosses machines, ce qui laisse la place à des opérateurs indépendants. Les pilotes doivent cependant être prudents, plusieurs des colons Tevarins les plus reclus qui trouvent Branaugh II "trop peuplé" vivent dans la ceinture. La plupart des habitants éviteront même de passer par cette ceinture si nécessaire, car une poignée de navires y disparaîtrait chaque année.

Branaugh III

Surnommé Tempest en raison de ses tempêtes planétaires incessantes, ce géant gazier tentaculaire offre l'autre source de revenus du système. Les colons de Branaugh II ont mis en place des installations de récolte pour raffiner les gaz de la planète.

Avertissement de voyage

Branaugh est un système non réclamé et n'est pas soumis au même niveau de sécurité que les systèmes civilisés. Toute personne qui tente de se rendre sur place doit faire preuve d'une extrême prudence.

Entendu dans le vent

Après tout ce temps, je n'arrive pas à y croire. Tous ces gens qui m'ont dit d'arrêter. Que je perds mon temps... C'est bizarre. Je ne veux pas leur mettre la tête dans le cambouis. Leur dire "Je vous l'avais dit". Ils ne savaient pas ce que je poursuivais. Ce sentiment, ici et maintenant, a fait que tous les coups bas en valaient la peine, mais pour moi. Pas pour eux. Je suis heureuse d'être moi.

Dernière écriture du journal de Theresa Branaugh.

C'est misérable. Je ne pouvais pas imaginer que quelqu'un puisse vouloir y vivre.

Extrait du résumé des conclusions de Dr. Ellis Vonat au Sous-comité sénatorial sur l'expansion.

Points de Saut

Notes et Références

[1] Unité Astronomique, correspond à la distance entre la Terre et le Soleil, soit environ 150 millions de kilomètres (1 AU = 1,496e+8 km). - wiki
[3] Planète Tellurique, planète de densité relativement élevée, comprise entre 4 et 5,7, composée essentiellement de roches et de métal qui possède en général trois enveloppes concentriques (noyau, manteau et croûte). Sa surface est solide et composée principalement de matériaux non volatils, généralement des roches silicatées et du fer métallique. - wiki
[5] Géante Gazeuse, planète géante composée essentiellement d'hydrogène et d'hélium. Les géantes gazeuses ne sont constituées de gaz que sur une certaine épaisseur, en dessous leur matière est liquide ou solide. - wiki
[Z] L'Indice de Danger d'un système défini le niveau de dangerosité du système et l'assurance requise pour couvrir votre vaisseau en cas de perte. Plus ce niveau est élevé, plus il y aura de risque d'y faire une mauvaise rencontre et cela se répercute sur l'assurance qu'il vous faudra attribuer à votre vaisseau pour voyager dans le système. Actuellement, CIG n'a pas défini les niveaux de danger des différents systèmes de Star Citizen, cet indice est donc attribué arbitrairement en suivant les règles suivantes : Les systèmes sous juridiction de l'UEE et les système Alien qui sont ouvert à l'UEE ont un indice de 1 à 3 suivant le Lore du système. Un système sous juridiction Alien fermé à l'UEE a un indice de 4 ou 5 suivant le Lore afin de refléter le fait qu'un citoyen de l'UEE n'a rien à y faire et que les assurances ne devraient pas vous prendre en charge en cas de perte du vaisseau. Les systèmes sous Fair Chance Act ont un indice de 3 afin de refléter le fait qu'ils sont sous protection de l'UEE mais fermé aux citoyens lambda. Les systèmes dits non-réclamé sous généralement sans juridiction et sous influence pirate, de ce fait leur indice sera de 4 ou 5 suivant le Lore. Enfin, les systèmes en guerre et Vanduul on eux aussi un indice de 4 ou 5.

Historique des Mises à Jour

  • [05/03/2021] - Nouvelle traduction et réécriture complète de l'article.

citizen-logbook.com est entièrement dédié à Star Citizen et Squadron 42. J'ai conçu ce site dans le but de partager mon expérience en jeu sans pour autant avoir la prétention de créer une encyclopédie dédiée au jeu, ni même un site d'information à grande échelle, bien qu'avec le temps le site prend de plus en plus d'ampleur. Il faut voir ce site comme étant un "Carnet de Notes" dans lequel j'ajouterai toutes sortes d'informations. Que cela soit un article, un vaisseau, un système ou même un coup de coeur, coup de gueule, etc. Le site évoluera en fonction de mes envies. Si mes articles vous donnent envie de vous lancer dans cette grande aventure qu'est Star Citizen, inscrivez-vous et recevez un bonus de 5000 UEC à la création de votre compte via mon referral : STAR-QP2M-YLS3.

-- ile-avalon