Star Citizen Ile Avalon Pilot Logbook
Carnet de Vol d'un Citoyen de l'Espace

Système Oretani

Guide galactique

Découvert pendant l'ère expansionniste du 25ème siècle, Oretani n'était qu'un des nombreux systèmes en cours de traitement lorsque l'impensable se produisit : le point de saut dans le système s'était effondré. Des milliers de terraformers et leurs familles ont été soudainement coupés du reste de l'humanité. Les scientifiques ont passé des décennies à chercher un moyen de rouvrir le saut ou de trouver un autre chemin, mais l'espoir a commencé à s'estomper jusqu'à ce qu'il disparaisse complètement. On ignore s'il y a encore des survivants après tout ce temps.

Taille Planètes Stations Landing Zone
37 AU [1] 6 0 0
Affiliation Lunes Astéroïdes Points de Saut
Non réclamé 0 1 1

Système Oretani

Etoile Unique

Système non réclamé, comportant 6 planètes en orbite autour d'une Etoile Unique, 1 Champ ou Ceinture d'Astéroïdeset seul Point de Saut.

Affiliation : Non réclamé (Pirate)

Indice de Danger : 5 (Déconseillé)  [Z]

Planètes :

  • Mésoplanète [H] Oretani I
    Oretani I a été classé comme mésoplanète dans l'évaluation du système inital.

  • Planète Océan [F] Oretani II
    Un grand monde océanique sans oxygène, Oretani II a été immédiatement nettoyé pour la terraformation.

  • Planète de Glaces [9] Oretani III
    Les géomètres ont analysé ce monde de glace comme étant un candidat potentiel à la terraformation.

  • Géante Gazeuse [5] Oretani IV
    L'atmosphère épaisse et expansive de cette naine gazeuse n'avait pas été examinée à fond.

  • Géante Gazeuse [5] Oretani V
    Une grosse boule d'hydrogène et d'hélium.

  • Planète Naine [D] Oretani VI
    Une planète naine sur une orbite solitaire en bordure du système.

Champs d'Astéroïdes :

  • Oretani Belt Alpha
Points de Saut :

  • Système Oretani vers le Système Ferron (Effondré)
Star Citizen Système Oretani

Aujourd'hui, le système Oretani est davantage considéré comme une légende que comme une réalité. Découvert pendant les jours d'halcyon de notre expansion dans les étoiles, le système a choqué l'humanité après que le seul point de saut le reliant à l'univers connu se soit effondré et ne se soit jamais reformé. Ce tragique incident a entraîné l'abandon de milliers de colons. À ce jour, malgré de nombreuses hypothèses, la vérité sur leur sort reste à découvrir.

L'Ere de l'Expansionnisme

L'optimisme de l'humanité concernant la colonisation de l'espace a atteint son apogée au 25e siècle. Une confluence de facteurs sociaux et de pressions politiques a fait de l'espace le "destin manifeste" du millénaire. En fait, beaucoup ont jugé qu'il était non seulement naturel mais nécessaire de se rendre dans les étoiles. La diminution des ressources naturelles de la Terre et la surpopulation massive ont favorisé le développement de l'exploration spatiale et, en fin de compte, de la technologie de terraformation. La découverte des points de saut par Nick Croshaw a ouvert la porte à un nombre inimaginable de ressources potentielles.

Au milieu de cet optimisme débridé, Micah Zahir s'est retrouvé sans travail dans le système Ferron. Il gagnait sa vie comme opérateur de scanner minier sur Asura, mais la bureaucratie et une controverse naissante sur la distribution des droits miniers ont étouffé les opportunités pour les entrepreneurs. Les récentes améliorations apportées au scanner et au radar de son navire avaient épuisé ses fonds, si bien que Zahir s'est vu confier des missions moins rémunératrices comme l'escorte de convois de ravitaillement. L'un de ces convois s'est aventuré hors des voies de navigation traditionnelles après que le chef du convoi ait reçu des informations selon lesquelles des hors-la-loi visaient leur itinéraire habituel. En utilisant le radar avec un soin particulier, Zahir a détecté un étrange ping. Une série de scanners a rapidement éliminé la possibilité qu'il s'agisse d'un autre navire avant que l'anomalie ne disparaisse. Le convoi s'est dirigé vers sa destination, mais l'étrange signature a piqué la curiosité de Zahir. Plus tard, il est revenu seul et a entrepris une enquête approfondie qui a permis de découvrir le funeste point de saut d'Oretani.

En 2481, Zahir se rendit à plusieurs reprises à Oretani pour le scanner en profondeur. Lorsqu'il a finalement rapporté sa découverte, Zahir a donné au système le nom de son navire préféré de la superproduction vidéo de 2464, Blast Caster. Il a utilisé la manne de la vente à l'UNE pour acheter des biens immobiliers sur Selene. Lorsque Zahir est mort en 2577, il était devenu l'un des plus grands propriétaires terriens du système Vega. Sa nécrologie dans le Selene Sentinel fait l'éloge de son sens des affaires et de sa philanthropie, et le décrit comme un "self-made man vraiment moderne dont l'héritage à la communauté survit au système qu'il a découvert".

Les Réformateurs de Terra

La découverte d'Oretani a suscité l'enthousiasme. Le système contenait six planètes, dont deux avaient été déclarées potentiellement habitables, et une ceinture d'astéroïdes riche en minéraux. Grâce à l'initiative d'expansion de l'UNE et à de nombreuses avancées technologiques, une sursaturation des sociétés de terraformation a afflué pour les contrats gouvernementaux. L'UNE a attribué à Turiya Terraforming la possibilité de rendre Oretani II habitable. Les commentateurs médiatiques ont estimé que c'était un choix politiquement sûr et progressiste. Bien que l'entreprise n'ait jamais terraformé une planète, le PDG Adriana Bratanek a rempli les rangs de la direction de Turiya avec des initiés expérimentés de l'industrie et a obtenu le soutien d'assez d'investisseurs importants pour mettre immédiatement leurs plans en œuvre.

Bratanek incarnait l'ambition et l'optimisme de l'époque. Elle pensait que la terraformation ne devait pas être le précurseur de l'habitation planétaire, mais son stade initial. En plus de payer une prime aux terraformeurs expérimentés, elle offrait aux travailleurs et à leurs familles un logement gratuit sur les stations spatiales du système à condition qu'ils s'installent sur la planète une fois qu'elle serait habitable. Bratanek a fait valoir que cette initiative permettrait d'améliorer le moral des travailleurs et la qualité de leur travail, puisqu'ils créent littéralement leur future maison.

Aidés par une série de salons de l'emploi de l'UNE et une vaste campagne de marketing, des milliers de travailleurs et leurs familles ont sauté sur l'occasion pour aider à terraformer le système. La promesse d'être les premiers à s'installer sur une nouvelle planète vierge a fait que les années passées à bord d'une station spatiale en ont valu la peine. Les analystes de l'industrie ont suivi avec grand intérêt l'évolution de la situation, car beaucoup craignaient que cela n'entraîne des coûts supplémentaires pour attirer les travailleurs et ne réduise considérablement leurs résultats. D'autres estimaient que si les changements conduisaient à des employés plus heureux et à moins d'accidents, il s'agissait alors d'une mesure positive.

Les premières machines de terraformage au-dessus d'Oretani II sont entrées en service en 2483. Près d'un an plus tard, l'opération fonctionnait à plein régime et les premiers résultats ont été meilleurs que prévu. Bratanek s'est présenté devant une commission de terraformage de l'UNE pour se vanter du fait que Turiya était en avance sur le calendrier et en dessous du budget. Le public n'a entendu que des nouvelles positives sur Oretani grâce à une stratégie médiatique agressive employée par Turiya, mais les initiés de l'industrie ont été gênés par les rapports qui s'échappaient du système. Des histoires de rationnement alimentaire occasionnel dans certaines stations spatiales en raison de retards d'expédition ont été rapportées, ce qui a ensuite créé un marché noir florissant. D'autres familles se sont senties escroquées lorsqu'elles ont appris qu'Oretani II était un monde océanique - un fait que certains recruteurs de Turiya n'ont pas réussi à faire comprendre dans les régions économiquement défavorisées de l'Empire. Soudain, le rêve de posséder une maison a été remplacé par la réalité de vivre sur une plate-forme au milieu d'un vaste océan.

Dans un effort pour réduire la presse négative croissante, Bratanek a invité une poignée de journalistes à visiter le système et les opérations de Turiya avec elle. Le 11 avril 2485, deux jours après leur entrée dans le système, le point de saut reliant Oretani à Ferron s'est soudainement effondré, coupant toute connexion avec le reste de la civilisation.

Plus de retour à la Maison

La perte d'Oretani a porté un coup dur à la psyché de l'humanité. L'idée d'une expansion facile et confiante à travers les étoiles a été endommagée. Lorsque la nouvelle de la perte d'Oretani a été annoncée pour la première fois, beaucoup ne savaient pas qu'une telle chose était possible. On savait que les points de saut étaient instables mais ne disparaissaient pas complètement.

L'UNE a envoyé une flotte massive de navires scientifiques et de scanners à Ferron dans l'espoir de rouvrir le point de saut perdu ou d'en découvrir un nouveau. Les plus grands esprits de l'humanité ont offert leur aide et des entreprises de tout l'univers ont donné des crédits et des fournitures à la cause. Les plus brillants esprits de l'UNE se sont attaqués à une question cosmique : pouvons-nous ouvrir un point de saut effondré ?

Pourtant, tous leurs efforts sont restés vains, la recherche effrénée s'installant dans une exploration systématique des options. Les jours se sont transformés en semaines, puis en mois, et bien que l'histoire soit restée gravée dans l'esprit de chacun, la prise de conscience que le système pourrait être définitivement détruit s'est peu à peu installée. Finalement, l'UNE a réduit à contrecœur les ressources consacrées à la redécouverte d'Oretani et a installé un vaste réseau de balises de détection près de l'ancien point de saut. Une flotte d'éclaireurs militaires a également été déployée sur le système et a été chargée de patrouiller régulièrement dans la région.

La crainte que cela se reproduise a empêché les colons de s'aventurer plus loin dans les étoiles, et les systèmes ont commencé à stocker des fournitures pour s'assurer qu'ils pourraient s'autosuffire si l'impensable se produisait. La population a elle aussi été ébranlée par cette évolution. Les systèmes à points de saut multiples ont connu une augmentation notable de la population, et il y a eu une augmentation de l'immigration vers la Terre - l'exact opposé de ce que l'UNE espérait accomplir.

Aujourd'hui encore, le gouvernement de l'UEE maintient un ensemble de capteurs et a des éclaireurs qui patrouillent dans ce secteur de Ferron dans l'espoir que le point de saut soit rouvert. Des siècles plus tard, il n'y a toujours pas de bonnes nouvelles à annoncer. En fait, tous les récits de personnes s'échappant du système ou même transmettant des messages à partir de celui-ci ont été confirmés comme étant des canulars. Le plus célèbre de ces canulars est celui de la "balise Oretani", qui aurait été découverte par Erling Bradford en 2506. L'enregistrement d'une voix tremblante proclamant qu'elle était une survivante d'Oretani a été par la suite prouvé comme ayant été réalisé par Erling et sa nièce. Quoi qu'il en soit, certains continuent de croire que l'appel est une véritable preuve qu'un contact avec le système est possible.

Malgré le désir de savoir ce qui est arrivé aux habitants d'Oretani, le mieux que l'on puisse faire est de l'imaginer. Beaucoup espèrent que si le point de saut original ne réapparaît pas, un autre sera retrouvé dans le système, afin que nous puissions enfin découvrir le sort de ceux qui ont été isolés il y a si longtemps.

Oretani I

Les scanners ont placé cette mésoplanète à environ 0,27 UA de l'étoile principale de séquence K5, au centre du système. Même si Oretani I possède de précieuses ressources, les extraire aurait été difficile compte tenu de sa proximité avec l'étoile.

Oretani II

Un vaste monde océanique qui s'est installé confortablement dans la zone habitable du système. Bien que dépourvu de masses terrestres importantes, il était un candidat solide à la terraformation, et la vaste ressource en eau était considérée comme essentielle pour soutenir la vie dans le système. En examinant les archives, beaucoup ont affirmé que si elle avait été découverte aujourd'hui, la présence des habitants océaniques du monde l'auraient classée sous la protection de la Fair Chance Act, mais à l'époque, peu de considération était accordée à la vie indigène. L'expansion et la terraformation étaient les priorités.

Une fois terraformé, Turiya a prévu de construire d'énormes plates-formes autour des collecteurs d'eau qui pourraient soutenir la communauté adjacente et continuer à expédier la moitié de sa production vers d'autres endroits. Les travailleurs de la terraformation passeraient à des emplois permanents dans le domaine de la collecte de l'eau, tandis que leurs familles seraient autorisées à créer leur propre entreprise ou à fournir d'autres services essentiels à la plate-forme. Si quelqu'un vie encore dans le système Oretani, la plupart supposent que cette planète joue un rôle majeur dans leur survie.

Oretani III

Bien qu'en orbite au-delà de la ligne de gel, Turiya pensait que cette planète de glace pouvait encore potentiellement servir de planète habitable. La société a effectué des études approfondies et, bien qu'elle n'ait pas rendu publiques ses conclusions, elle a fortement suggéré que la terraformation d'Oretani III serait une entreprise intéressante. À l'époque, les experts ont spéculé que la société pourrait avoir trouvé de vastes étendues de ressources sous la glace, et qu'elle avait potentiellement un plan pour construire des colonies au plus profond de la surface de la planète une fois les ressources prélevées. Pendant ce temps, les sceptiques ont suggéré que ce n'était peut-être qu'un stratagème pour susciter l'intérêt des investisseurs sur le potentiel futur de la société. Malheureusement, le point de saut s'est effondré avant que Turiya ne puisse expliquer ce qu'ils trouvaient de si attrayant dans cette boule de glace.

Oretani IV

Une naine gazeuse avec une atmosphère épaisse et expansive. Une seule station de récolte avait été construite en orbite avant l'effondrement. Dans des scénarios de survie simulés par ordinateur, les gaz recueillis ici ont été utilisés de nombreuses façons pour la fabrication industrielle dont les colons auraient besoin pour rendre les avant-postes de surface habitables.

Oretani V

L'hydrogène et l'hélium tourbillonnent ensemble pour former ce géant gazeux qui se trouve bien au-delà de la ligne de gel du système.

Oretani VI

Une planète naine lointaine prise dans une orbite de 103 390 jours standard autour du bord du système.

Ceinture Oretani Alpha

Avec ses nombreux astéroïdes riches en azote, la ceinture est rapidement devenue le siège de nombreuses stations agricoles construites pour aider à nourrir l'afflux massif de colons. Jusqu'à ce que les planètes soient prêtes à être cultivées, la ceinture pouvait contribuer à fournir une source de nourriture moins chère que les expéditions intrastellaires. Lorsque le point de saut s'est effondré, beaucoup espéraient que ces fermes pourraient aider les échoués à survivre.

Avertissement de voyage

Bien qu'il soit impossible de se rendre à Oretani, il a enseigné à l'humanité les dangers de se rendre dans un système où il n'y a qu'un seul point de saut connu. Chez Galactic Guide, nous espérons qu'une telle tragédie ne se reproduira plus jamais, mais il est important d'être conscient de ces risques lors d'un voyage.

Entendu dans le vent

Faites partie de l'avenir de l'humanité ! Oretani a besoin de colons pour transformer le système en paradis de demain !

Extrait de la brochure de recrutement Terraforming Oretani, 21-03-2482

Aujourd'hui, nous sommes choqués et attristés d'apprendre que ces braves âmes qui s'aventuraient à Oretani ont été perdues. Alors que le gouvernement et le peuple de l'UNE luttent pour trouver une solution à cette horrible tragédie, nous devons tous réaliser que nous avons peut-être osé aller trop loin. Nous avons peut-être trop cru en notre domination de l'univers. Nous avons volé trop près du soleil et on nous a rappelé les dangers qui nous guettent.

Kerri Moloney, annonçant l'effondrement du point de saut, Service Universel d'Information, 11-04-2485

Points de Saut

Notes et Références

[1] Unité Astronomique, correspond à la distance entre la Terre et le Soleil, soit environ 150 millions de kilomètres (1 AU = 1,496e+8 km). - wiki
[5] Géante Gazeuse, planète géante composée essentiellement d'hydrogène et d'hélium. Les géantes gazeuses ne sont constituées de gaz que sur une certaine épaisseur, en dessous leur matière est liquide ou solide. - wiki
[9] Géante de Glaces, planète principalement constituée de composés volatils tels que l'eau, le méthane ou l'ammoniac. Ces matériaux sont appelés glaces en astrophysique, quel que soit leur état (solide, liquide...). - wiki
[D] Planète Naine, objet céleste du Système solaire de classe intermédiaire entre une planète et un petit corps du Système solaire. - wiki
[F] Planète Océan, planètes qui est intégralement recouvertes d'un océan, d'eau ou éventuellement d'autres composés volatils, d'une profondeur variable mais pouvant être de plusieurs dizaines de kilomètres. - wiki
[H] Mésoplanète, néologisme proposé par l'auteur de science-fiction Isaac Asimov pour désigner les corps célestes de taille inférieure à celle de Mercure, mais plus volumineux que Cérès. - wiki
[Z] L'Indice de Danger d'un système défini le niveau de dangerosité du système et l'assurance requise pour couvrir votre vaisseau en cas de perte. Plus ce niveau est élevé, plus il y aura de risque d'y faire une mauvaise rencontre et cela se répercute sur l'assurance qu'il vous faudra attribuer à votre vaisseau pour voyager dans le système. Actuellement, CIG n'a pas défini les niveaux de danger des différents systèmes de Star Citizen, cet indice est donc attribué arbitrairement en suivant les règles suivantes : Les systèmes sous juridiction de l'UEE et les système Alien qui sont ouvert à l'UEE ont un indice de 1 à 3 suivant le Lore du système. Un système sous juridiction Alien fermé à l'UEE a un indice de 4 ou 5 suivant le Lore afin de refléter le fait qu'un citoyen de l'UEE n'a rien à y faire et que les assurances ne devraient pas vous prendre en charge en cas de perte du vaisseau. Les systèmes sous Fair Chance Act ont un indice de 3 afin de refléter le fait qu'ils sont sous protection de l'UEE mais fermé aux citoyens lambda. Les systèmes dits non-réclamé sous généralement sans juridiction et sous influence pirate, de ce fait leur indice sera de 4 ou 5 suivant le Lore. Enfin, les systèmes en guerre et Vanduul on eux aussi un indice de 4 ou 5.

citizen-logbook.com est entièrement dédié à Star Citizen et Squadron 42. J'ai conçu ce site dans le but de partager mon expérience en jeu sans pour autant avoir la prétention de créer une encyclopédie dédiée au jeu, ni même un site d'information à grande échelle, bien qu'avec le temps le site prend de plus en plus d'ampleur. Il faut voir ce site comme étant un "Carnet de Notes" dans lequel j'ajouterai toutes sortes d'informations. Que cela soit un article, un vaisseau, un système ou même un coup de coeur, coup de gueule, etc. Le site évoluera en fonction de mes envies. Si mes articles vous donnent envie de vous lancer dans cette grande aventure qu'est Star Citizen, inscrivez-vous et recevez un bonus de 5000 UEC à la création de votre compte via mon referral : STAR-QP2M-YLS3.

-- ile-avalon