Star Citizen Ile Avalon Pilot Logbook
Carnet de Vol d'un Citoyen de l'Espace

Tumbril Cyclone

Tumbril Land Systems

Tumbril Land Systems a été créée en 2536 sur Saisei dans le but spécifique de produire des véhicules terrestres d'exploration pour aider l'humanité dans son expansion stellaire florissante. Les fondateurs de la société, Kavya Crosby et Aaron Douze, étaient des homesteaders de longue date, financés par l'Université de Saisei qui pensaient que les récentes tentatives d'appliquer la technologie du vol stationnaire (HOV) aux véhicules terrestres d'exploration n'étaient pas la bonne méthode. Leur projet a adopté le slogan Tough, Fast, Durable comme mot d'ordre pour la création de leur premier modèle à roues, le "DX20".

La version initiale du DX20 a été développée par Crosby et Douze. Les spécifications du véhicule ont été planifiées en un temps record et un prototype sur mesure a suivi rapidement. Le DX20 a été conçu spécifiquement pour traverser les environnements extrêmes du Désert Rouge de Yar et devait être capable de traverser des environnements allant des mondes de glace en dessous de zéro aux marais peu profonds des planètes aquatiques. Le couple a passé des années à tester prototype après prototype "dans la nature", afin de construire un véritable véhicule "brut de décoffrage".

Le DX20 est devenu disponible sur le marché en 2537, après avoir été livré aux premiers investisseurs à la fin de l'année précédente. Les ventes initiales n'ont pas été remarquables, mais le DX20 s'est avéré populaire auprès des colons, les utilisateurs finaux faisant l'éloge de la capacité du véhicule à traverser des environnements extrêmes et de ses besoins d'entretien relativement simples. Il semble que l'équipe de conception ait tenu ses promesses : un véhicule tout-terrain robuste, rapide et durable. Bien que les ventes soient restées faibles, Tumbril semblait avoir acquis la réputation d'un fournisseur de qualité de produits adaptés aux régions frontalières. Le DX20 semblait brièvement destiné à être un autre véhicule symbolique de l'expansion pacifique de l'humanité dans les étoiles.

Cependant, le DX20 n'entrera pas dans l'histoire comme un explorateur vénéré. Les événements en cours ont rapidement rattrapé Tumbril, notamment le début de la première guerre Tevarine. Avec l'arrivée de la guerre, la forme et la teneur de l'UPE ont changé du jour au lendemain, les investissements dans les efforts de colonisation cessant immédiatement et les concepteurs et fabricants de toute la galaxie connue étant recrutés pour adapter leurs machines et leurs usines à l'effort de guerre. Désespérée d'équiper ses forces expéditionnaires pour la première grande guerre inter-espèces, l'armée de l'UPE s'est tournée vers Tumbril pour transformer le DX20 en une arme de guerre robuste, rapide et durable. L'équipe de conception du DX20 s'est immédiatement attelée à la tâche et a rapidement produit la première version militaire du véhicule, officiellement baptisée Cyclone par l'UPEA.

Le premier moment de gloire du véhicule a eu lieu au début de l'année 2543, lors de combats qui ont été appelés plus tard la première bataille de la chaîne d'Argon. Une unité de l'armée de l'UPE, équipée à la hâte et utilisant des Cyclones armés, s'est retrouvée en position favorable pour prendre le dessus sur une division de chars Tevarin nettement plus puissante. Le colonel A.J. Krate, qui allait recevoir la médaille d'honneur pour ses actions, a conçu une stratégie qui a permis à ses forces limitées de détruire ou de capturer l'ensemble du contingent ennemi. Krate a ordonné à un tiers de ses Cyclones de se placer sur les flancs gauche et droit, le long du champ de tir d'Argon, en veillant à ce qu'ils prennent soin de rendre leur position facilement visible pour l'ennemi. Pendant ce temps, il a positionné un autre contingent de Cyclones armés de roquettes le long de la crête elle-même, leur permettant d'agir comme une artillerie de fortune tirant sur les forces Tevarines divisées dans la vallée en dessous. Son troisième groupe de Cyclones est resté camouflé en plein centre du champ de bataille, il ne les a fait intervenir, ainsi que les roquettes, que lorsque les Tevarins ont semblé croire que la victoire leur était assurée. Sur un signal, Krate a lancé le piège et a engagé les chars Tevarin dans un combat frontal à courte distance. Là, le maniement du Cyclone s'est avéré vital. Alors que les chars Tevarin avaient du mal à cibler à si courte distance, les Cyclone ont pu manœuvrer à travers et autour d'eux pendant trois heures de combat intense, presque en face à face. La bataille a été enregistrée de près par un groupe de reporters incorporés et le résultat a constitué une importante victoire de propagande. En outre, plusieurs chars Tevarin ont été capturés entiers, ce qui a permis d'effectuer des recherches essentielles sur les armes ennemies et de renverser la tendance pendant les premiers jours de la guerre.

Durant le reste de la guerre, les Cyclones étaient partout. Ils ont servi dans tous les systèmes impactés et massivement derrière les lignes. Le gouvernement de l'UPE en a acheté des dizaines de milliers, et à la fin de la guerre, la société comptait 27 usines capables de fabriquer un Cyclone toutes les 35 secondes.

Dans les années qui ont suivi la guerre, Tumbril a divisé son énergie entre la tentative de reconquête du marché des explorateurs et la poursuite des contrats gouvernementaux lucratifs. Le premier s'est avéré être une sorte de victime du second, car d'innombrables Cyclone produits pour l'effort de guerre étaient maintenant disponibles sur le marché libre comme équipement excédentaire, réduisant le besoin global de modèles d'explorateurs nouvellement construits. Au fil du temps, Tumbril est devenu entièrement dépendant des contrats gouvernementaux et a déployé beaucoup d'efforts pour tenter de reproduire le succès du Cyclone avec des armes plus complexes. Alors que la société a continué à créer des barges d'armes HOV, des chars, des plates-formes d'artillerie et d'autres armes familières pour le gouvernement Messer, aucune ne s'est avérée aussi réussie ou emblématique que le Cyclone.

Dans la sphère publique, la réputation du Cyclone a prospéré. La disponibilité d'innombrables véhicules excédentaires, dont beaucoup n'ont jamais été utilisés au combat, signifiait que même les colons les plus soucieux des coûts avaient souvent un Cyclone garé devant leur préfabriqué. Le marché secondaire des pièces détachées et des composants de mise à niveau a prospéré, tandis que Tumbril Land Systems lui-même a souffert comme les autres entrepreneurs militaires de l'époque. Leur seule grâce est que l'agile Cyclone lui-même n'a jamais été associé au régime Messer. Au moment de sa chute, le Cyclone était considéré comme un vétéran héroïque d'une guerre plus noble plutôt que comme un outil d'oppression. Un célèbre holographe montrant une escouade de Cyclones faisant barrage devant le palais de Linton Messer XI a également renforcé l'idée que le modèle appartenait au peuple.

En 2862, Tumbril Land Systems a fermé ses portes à la suite d'un déclin de l'intérêt pour les véhicules militaires. Les actifs de la société ont été vendus, les usines ayant été converties pour construire des vaisseaux spatiaux pour des sociétés comme Argo et MISC. La propriété intellectuelle, y compris le design général et la marque du Cyclone, a été vendue à un consortium de petits acheteurs dans le cadre du processus de faillite. L'histoire du Cyclone aurait dû s'arrêter là... mais ce ne fut pas le cas. En 2946, une co-entreprise du PDG de DevCo, Terrence Naban, et d'une série de petits investisseurs a surpris l'Empire en annonçant qu'ils ramenaient le Cyclone, une fois encore sous la marque Tumbril. Une petite équipe de concepteurs a passé quatre ans à moderniser le DX20 original avec des composants du 30ème siècle, dans le but d'équiper les explorateurs d'un véhicule fiable et emblématique. Il y avait aussi l'objectif familier d'obtenir des contrats gouvernementaux lucratifs pour construire des armes pour le conflit Vanduul de plus en plus important. Des usines modernes de Cyclone ont été ouvertes à Centauri, Terra et Ellis, et d'autres sites sont déjà prévus pour l'expansion.

Tumbril produit actuellement cinq variantes civiles distinctes du Cyclone en plus d'un modèle exclusivement militaire construit pour les forces armées de l'Empire Uni de la Terre. Les modèles civils sont basés en grande partie sur des améliorations du marché secondaire utilisées par les pionniers du 28ème siècle. Il s'agit de :

  • Cyclone

    Le modèle de base. Presque identique au modèle militaire, à l'exception du retrait de certains blindages et des surfaces de contrôle classifiées.

  • Cyclone-AA

    Le modèle anti-aérien. Le AA est armé de missiles sol-air et d'un ensemble de contre-mesures. C'est un clin d'œil à la version d'artillerie de fortune utilisée à la Chaîne d'Argon, bien qu'il soit nominalement équipé pour la défense aérienne légère plutôt que pour les frappes au sol.

  • Cyclone-RC

    Le modèle de course. Le RC est dépouillé et a reçu un système d'admission modifié pour améliorer sa vitesse et sa maniabilité. C'est une tentative de moderniser le sport de la course de buggy, populaire parmi les colons sur les mondes lointains sans accès à des divertissements plus organisés.

  • Cyclone-RN

    Le modèle de reconnaissance léger. Il est destiné aux prospecteurs et autres explorateurs qui doivent avoir accès à des scans rapides et détaillés en personne. Il est armé de capteurs supplémentaires et est configuré pour le déploiement de balises.

  • Cyclone-TR

    Le modèle "lourd" du groupe. Le Cyclone-TR comprend un blindage amélioré et une tourelle qui peut être équipée d'un petit canon. Le TR est principalement vendu aux mondes frontaliers confrontés à la menace des raids Vanduul.

Aujourd'hui, le Cyclone est le véhicule à roues le plus vendu dans la galaxie, dépassant même l'omniprésent Greycat. La nouvelle société Tumbril Land Systems a clairement le vent en poupe, même si elle suit les traces de son prédécesseur et vise à obtenir des contrats militaires supplémentaires avec le char Nova qui a été relancé.

La société a déclaré qu'elle avait l'intention de produire des variantes civiles supplémentaires du Cyclone si le besoin s'en faisait sentir, avec des versions actualisées badgées de la gamme existante sur une base annuelle. Ce qu'elle fit plus tard, en proposant le Cyclone MT, un modèle combinant la tourelle de la variant TR avec la puissance de feu du AA.

Star Citizen Tumbril Land Systems Cyclone-TR

Questions & Réponses

Questions et Réponses "conceptuel" de 2017 du Tumbril Cyclone

Le Q&R qui suit date de 2017 alors que les Cyclones n'étaient encore qu'un concept, de ce fait certaines questions peuvent ne plus avoir court depuis la mise en jeu du véhicule ou peuvent être sujette à révision. A noter que ce Q&R n'inclus pas le Cyclone MT qui fait l'objet d'un Questions et Réponses séparés présenté plus bas dans cet article.

Dans quels vaisseaux le Tumbril Cyclone s'intégrera-t-il ?

Le modèle conceptuel mesure actuellement 5,71 m x 3,25 m x 2,26 m, mais comme pour tout dans Star Citizen, sa taille est susceptible de changer au fur et à mesure de sa construction et de sa mise en œuvre dans le jeu. Actuellement, le Cyclone est plus petit qu'un Ursa Rover mais plus grand qu'une Dragonfly ou une Nox. Notre intention actuelle est que tout ce qui convient à un Ursa puisse convenir au Cyclone, y compris le Constellation. Pour les vaisseaux comme le Cutlass et le Freelancer, il peut techniquement s'adapter à leurs soutes, mais comme les rampes sont effilées, un Cyclone ne pourra probablement pas s'y charger.

Les variantes du Cyclone sont-elles "modulaires" ?
Peut-on simplement interchanger les boîtes du modèle de base pour en faire des variantes ?

Bien que ce système ne soit pas actuellement disponible dans le jeu, c'est quelque chose que nous souhaitons explorer le moment venu. Lorsque le Cyclone sera ajouté au jeu, nous nous attendons à ce qu'ils fonctionnent comme des variantes dans un premier temps.

Quelle quantité de marchandises peut-il transporter ?

Actuellement, la version de base du Cyclone peut transporter 1 SCU de marchandises.

Qu'est-ce qui peut être détecté par le scanner du Cyclone RN ? Des personnes ? Des bâtiments ? Des épaves ? Du butin ? Des vaisseaux ?

Comme tous les systèmes de scanner du jeu, il captera tout ce qui possède une signature détectable, comme les IR ou les EM. La difficulté à capter ce signal dépend de la puissance de l'objet et de votre équipement. Il ne vous dira pas s'il y a une épave ou un butin au coin de la rue, mais il devrait être capable de vous dire qu'il y a une grande structure au loin et que c'est à vous de décider si vous voulez aller la voir.

Cela dit, le système radar amélioré du RN aura une plus grande portée et de meilleures capacités de détection que le Cyclone standard, ainsi que des banques de données permettant de stocker une plus grande quantité de données scannées pour faciliter la cartographie de la surface d'une planète.

À quelle vitesse le Cyclone et ses variantes peuvent-ils aller et comment se comparent-ils aux rovers Ursa et Lynx en termes de vitesse et d'accélération ?

Nous n'avons pas encore de chiffres précis, car le Cyclone est encore à l'état de concept, et cela viendra avec l'équilibrage et le réglage du jeu, mais il devrait être plus rapide en vitesse et en accélération que l'Ursa. Nous souhaitons qu'il soit environ deux fois plus rapide qu'une Ursa et la version RC sera encore plus rapide que cela en accélération.

Un Cyclone peut-il se retrouver sur le côté ou sur le toit ? Si oui, comment peut-on redresser le véhicule après l'accident ?

Le Cyclone est équipé de propulseurs de saut destinés à stabiliser le véhicule lorsqu'il est en l'air. Ils tenteront de corriger toute déviation du véhicule et de fournir un atterrissage en douceur. Malgré cela, il est possible que votre Cyclone se retrouve renversé, retourné. Si cela se produit, nous vous recommandons de prendre une minute pour vous asseoir là, raconter à tout le monde comment vous êtes devenu le prince d'une ville appelée Bel-Air... puis de sortir et de décoller.

Est-ce qu'une meilleure protection du conducteur exposé est envisagée pour les versions de combat, ou est-ce qu'un tir dans le cockpit sera un coup fatal ?

Le Cyclone est équipé de boucliers pour protéger ses occupants des tirs ennemis.

Quels sont les avantages et les inconvénients du Cyclone par rapport aux autres véhicules terrestres en ce qui concerne le terrain, la maniabilité, la vitesse, l'utilité et le combat ?

Le Cyclone est destiné à se situer à mi-chemin entre l'Ursa et le Nox. L'Ursa est lent et robuste, et le Nox est rapide mais moins robuste. Le Cyclone vise à trouver un équilibre favorable avec un véhicule robuste qui ne peut pas être écarté du département de la vitesse.

En outre, il devrait pouvoir affronter la plupart des terrains grâce à ses bandes de roulement articulées qui augmentent son adhérence. Le Cyclone possède quatre roues directrices, ce qui lui confère une meilleure stabilité lors des manœuvres à grande vitesse et un rayon de braquage réduit à basse vitesse. Bien sûr, son utilité et son efficacité au combat dépendront de l'habileté du conducteur et de la version que vous aurez apportée avec vous.

Le copilote du cyclone pourra-t-il tirer avec son arme personnelle en étant assis ?

Il s'agit d'une fonctionnalité que nous avons l'intention d'ajouter au jeu. Nous n'avons pas d'ETA pour cette fonctionnalité pour le moment.

Le Cyclone est-il protégé par un bouclier ?

Oui. Les détails sur le bouclier sont inclus dans une réponse précédente.

Le Cyclone peut-il tirer une remorque ?

Actuellement, il n'est pas prévu de mettre en place des remorques dans le jeu. Si cela change dans le futur, le Cyclone serait un candidat approprié pour en tirer une.

Peut-on réarmer les missiles des variantes anti-aériennes en conditions de terrain ?

Les supports de missiles sont les mêmes que ceux déjà utilisés sur les navires et doivent donc être réarmés de la même manière. Nous aurons plus de détails sur le fonctionnement de cette fonctionnalité le moment venu. (NdT Question redondante avec une question similaire dans le Q&R du Cyclone MT, 4 ans plus tard, la question du réarmement des véhicules et vaisseaux hors plateforme dédiées est toujours d'actualité).

Les moyeux à l'intérieur des roues peuvent-ils passer du bas, comme nous l'avons vu sur les photos, au haut pour donner plus de garde au sol ?

Malheureusement, non. Pour l'instant, nous n'avons pas prévu d'ajouter une telle fonctionnalité, mais les bandes de roulement articulées peuvent être déployées pour augmenter la traction au détriment de la vitesse.

Le Cyclone étant un véhicule à roues, aura-t-il un signal moins détectable que celui d'un hover bike comme une Dragonfly ou une Nox ?

Le Cyclone utilise des pièces de classe véhicule similaires à celles des Dragonfly et des Nox, ce qui rend sa signature EM très similaire, tandis que sa signature IR devrait être considérablement réduite car il n'est pas équipé d'autant de propulseurs et de Grav-Levs qui peuvent chauffer s'ils ne sont pas gérés correctement. Mais là encore, si vous faites la course et poussez le Cyclone à ses limites, vous risquez de vous faire remarquer.

Star Citizen Tumbril Land Systems Cyclone

Questions & Réponses

Cyclone MT

Le Questions et Réponses qui suit est exclusivement dédié au Cyclone MT et date du 12 Mars 2021, date de la présentation du nouveau modèle de la gamme des Cyclones de Tumbril Land System.

Quels sont les avantages et les inconvénients du Cyclone MT par rapport aux variantes TR et AA ?

Le MT prend les meilleurs éléments des TR et AA et les combine en un seul châssis. Les inconvénients sont qu'il nécessite plusieurs membres d'équipage pour fonctionner (contrairement au AA) et qu'il est une plus grande cible pour les ennemis.

Quel est le niveau de blindage du MT par rapport aux autres Cyclones ?

Le MT a le même blindage que les variantes TR et AA.

Quand le Cyclone MT sera-t-il pilotable ?

Le MT devrait sortir dans Star Citizen Alpha 3.13.

Selon vous, quelle est la place du MT dans la gamme globale des véhicules terrestres de combat et avez-vous imaginé un cas d'utilisation spécifique pendant la phase de conception ?

Le MT est un concurrent solide du Cyclone TR en termes de petits véhicules terrestres multirôles. Cependant, il se situe en dessous des véhicules de combat militaires dédiés tels que le Ballista ou le Nova.

Le MT sera-t-il compétitif face à un Tumbril Nova ? (Tueur de Tank ?)

Le Nova aura probablement le dessus dans un scénario de face à face, mais plusieurs MT contre un seul Nova rendront le combat difficile.

Les missiles peuvent-ils être tirés à vide ou un verrouillage de cible est-il nécessaire ?

Avec le mode Opérateur de missiles, qui sera disponible dans la version Alpha 3.14, tous les missiles peuvent être tirés de façon "aveugle" ou guidée.

Les missiles du Cyclone MT pourront-ils attaquer des cibles au sol ?

Si vous pouvez obtenir un verrouillage, vous serez en mesure de les attaquer avec des missiles guidés. Dans le cas contraire, il suffira de leur tirer dessus à l'aveuglette !

Pourrons-nous recharger manuellement les roquettes et les munitions des armes à feu ?

Comme pour tous les autres véhicules, le rechargement n'est actuellement possible que dans les zones de réparation, de ravitaillement et de réarmement désignées.

Le Cyclone MT a l'air un peu lourd et peut être sujet à des renversements. Cela a-t-il été pris en considération ?

La suspension et la maniabilité du MT ont été ajustées pour réduire les chances que cela se produise mais, comme la maniabilité est simulée, il sera plus susceptible de se retourner que les véhicules dont le centre de gravité est plus bas.

Quels types de missiles peuvent être tirés ? Par exemple, HE, AP, anti-char, TOW, incendiaire, anti-personnel, surface-air, EMP, paralysant, fumigène, grappin ?

Tout type de missile S2 disponible dans le jeu peut être fixé au lanceur et tiré.

Quels sont les stocks de munitions secondaires disponibles sur le Cyclone MT ?

Il n'y a pas de stockage secondaire de munitions en dehors d'un support d'armes personnel, qui sera disponible sur tous les Cyclone dans le futur.

Est-il prévu que la tourelle principale puisse être remplacée par un canon balistique, un Revenant ou une Gatling SF7B ?

La tourelle elle-même n'est pas interchangeable, mais l'arme S1 peut être échangée contre n'importe quelle arme S1 valide et les missiles du lanceur peuvent être échangés contre d'autres variantes S2.

Les crochets de remorquage seront ils utilisables dans le jeu ou ne sont-ils qu'un détail visuel et non fonctionnel ?

Ils ne sont qu'un détail visuel car nous envisageons que la récupération des véhicules se fasse par rayon tracteur.

Y a-t-il des problèmes avec l'adaptation du Cyclone MT dans les navires en raison de la hauteur accrue de la tourelle et des pods de missiles ?

L'augmentation de la hauteur totale est minime et, d'après les tests, il s'adapte toujours à n'importe quel vaisseau spatial comme un Cyclone original. De plus, l'augmentation de la hauteur du MT le rend toujours plus courte qu'un rover Ursa.

Star Citizen Tumbril Land Systems Cyclone-MT

Cyclone, avis et synthèse

On peut encore se demander jusqu'à quel point les véhicules terrestres auront un véritable intérêt dans un jeu essentiellement orienté vers le vol, nombreux sont ceux qui aujourd'hui encore considèrent le Cyclone, le Nova et la Ballista comme du superflus et une perte de temps en matière de développement.

Pourtant, une fois les conditions environnementales implémentés, il est fort probable que certains astres pourront être difficilement accessibles en vol atmosphérique et qu'il sera plus simple pour un explorateur de se poser et de sortir son Rover ou son Cyclone pour poursuivre son exploration. Sans oublier l'impact que peuvent avoir les grottes de grandes tailles dans lesquelles il sera toujours appréciable de s'y déplacer en véhicule. Enfin, n'oublions pas les adeptes de la course terrestre qui seront plus que ravis d'avoir un véritable buggy pour des courses folles dans les dunes d'un désert de Lier ou les terres enflammées d'une planète de lave.

En soi, même si le Cyclone peut sembler superflus, il n'empêche qu'il ouvre énormément de possibilités en matière de gameplay pour le joueur, reste à savoir lequel peut convenir à chacun.

De toutes les variantes, le AA me semble la moins utile en termes de gameplay surtout depuis l'arrivée du MT. Si sa capacité du AA à servir de plateforme lance-missile mobile peut le rendre fort attractif, il n'empêche que la conception même du véhicule fait qu'il faudra que votre cible soit dans l'angle frontal de votre véhicule pour que vous puissiez simplement la cibler. Détail que l'on ne retrouve pas dans la variante MT du fait que les lance-missiles sont montés sur tourelle, cela offre un angle de tir bien meilleur que le AA même si cela requière un opérateur dans la tourelle. Tant qu'à opter pour une variante dotée de missile, ma préférence va nettement vers le MT qui récupère les propriétés du TR par la même occasion. Au final, le AA brille surtout par la présence d'un module EMP que les autres variantes n'ont pas, mais reste à déterminer la portée de ce dernier et sa réelle utilité en jeu.

Pour ce qui est des autres variantes, elles se valent toutes et cela va essentiellement dépendre de l'usage que le joueur veut en faire. Le cyclone de base se démarque par la présence d'un SCU de cargo, le RN par de meilleurs scans d'exploration, le RC est orienté pour la course, enfin la TR est plus à usage guerrier contre de l'infanterie, reste à savoir si les joueurs auront une véritable occasion d'utiliser un véhicule pour de la bataille au sol et si là encore le MT n'est finalement pas plus avantageux que le TR du fait qu'il propose deux lance-missiles en plus de l'arme montée sur tourelle.

Seul bémol, l'habitacle du Cyclone n'est pas fermé, et c'est probablement ce qui risque à termes de lui faire le plus défaut du fait que les occupants ne seront pas protégés des agressions atmosphériques, et qu'en matière d'exploration en environnement hostile un URSA ou un G12 me semblent plus appropriés.

Enfin, le prix, comme tous les véhicules, actuellement l'acquisition en ligne n'est pas justifiable comparée à l'acquisition en jeu. Reste à voir si les véhicules seront toujours aussi abordables qu'ils ne le sont une fois l'équilibrage de l'économie en place.

Points forts

  • Sa petite taille
  • Véritable Buggy
  • Un large choix de variante
  • Possibilité que les variantes deviennent un jour des modules

Points faibles

  • L'absence d'un habitacle fermé
  • Son prix IG comparé au prix actuel en ligne
  • Cyclone AA, le maillon faible de la série, surtout depuis l'arrivée du MT

Cyclone en Vidéos

Stella Fortuna: Introducing the All-New Cyclone MT

 

Notes et Références

citizen-logbook.com est entièrement dédié à Star Citizen et Squadron 42. J'ai conçu ce site dans le but de partager mon expérience en jeu sans pour autant avoir la prétention de créer une encyclopédie dédiée au jeu, ni même un site d'information à grande échelle, bien qu'avec le temps le site prend de plus en plus d'ampleur. Il faut voir ce site comme étant un "Carnet de Notes" dans lequel j'ajouterai toutes sortes d'informations. Que cela soit un article, un vaisseau, un système ou même un coup de coeur, coup de gueule, etc. Le site évoluera en fonction de mes envies. Si mes articles vous donnent envie de vous lancer dans cette grande aventure qu'est Star Citizen, inscrivez-vous et recevez un bonus de 5000 UEC à la création de votre compte via mon referral : STAR-QP2M-YLS3.

-- ile-avalon