Star Citizen Ile Avalon Pilot Logbook
Carnet de Vol d'un Citoyen de l'Espace

Système Nexus

Guide galactique

Techniquement, Nexus était un système non réclamé depuis sa découverte, même si des consortiums miniers basés dans l'UEE sont descendus sur les planètes pour réclamer leurs ressources. Après la découverte de points de saut dans des systèmes sans loi voisins, un élément criminel s'y est installé. Après la course de Kellar et la découverte d'une nouvelle source de minéraux dans sa ceinture d'astéroïdes en 2931, l'UEE a commencé à réaffirmer son autorité dans le système, affirmant qu'elle entrait dans le cadre de l'Empire et déracinant les criminels qui y vivaient. Ces criminels ne sont pas partis tranquillement, une bataille pour le contrôle du système se poursuit activement.

Taille Planètes Stations Landing Zone
11 AU [1] 5 0 0
Affiliation Lunes Astéroïdes Points de Saut
UEE 0 1 4

Système Nexus

Etoile Unique

Petit système de l'UEE, comportant 5 planètes en orbite autour d'une Etoile Unique, 1 Champ ou Ceinture d'Astéroïdes et 4 Points de Saut.

Affiliation : UEE

Indice de Danger : 4 (A Haut risque)  [Z]

Planètes :

  • Protoplanète [C] Nexus I
    Une protoplanète carbonisée qui tourne près de son étoile. Elle est dépourvue de toute ressource précieuse.

  • Planète polluée [8] Nexus II
    L'atmosphère dense et riche en azote de Nexus II a résisté à toutes les tentatives de terraformation.

  • Planète Tellurique [3] Nexus III
    Monde naturellement habitable destiné à un usage militaire, l'accès à Nexus III est interdit par l'UEE sans une autorisation officielle.

  • Planète Tellurique [3] Lago
    Cette planète appauvrie en minéraux a une surface gâchée par des décennies d'exploitation minière à ciel ouvert. Récemment, elle a été colonisée par les familles des personnes stationnées dans la base de Nexus III à proximité malgré l'activité de pirates encore intense dans les environs.

  • Géante Gazeuse [5] The Red God
    Une géante gazeuse connue par les habitants sous le nom de "Red God" (Dieu Rouge).

Champs d'Astéroïdes :

  • Nexus Belt Alpha
Points de Saut :

  • Système Nexus vers le Système Ellis (Large)
  • Système Nexus vers le Système Min (Large)
  • Système Nexus vers le Système Cathcart (Large)
  • Système Nexus vers le Système Hades (Large)
Star Citizen Système Nexus

UDS-2445-3-09, Hathor, le "carrefour du crime" ; le système Nexus a été appelé de bien des façons au cours de sa longue histoire. Nexus n'est que le surnom le plus récent et le plus évident du lot. Situé à un carrefour de points de saut stratégiquement important, Nexus est le nom familier du système utilisé pour la première fois au 28e siècle en référence à son rôle de connexion des systèmes sans loi.

Lorsque l'UEE a récupéré le système en 2931, les responsables gouvernementaux ont lancé une initiative pour utiliser l'ancien nom du système, Hathor, afin de tenter d'effacer ses associations avec les pirates. Cependant, le nom était trop ancré dans le lexique de l'Empire pour être changé, et l'effort a été presque universellement tourné en dérision. Finalement, l'UEE a cédé et a officiellement adopté le nom du système comme Nexus.

En fait, son nom a toujours été une forte indication de l'état actuel du système. Beaucoup pensent que l'histoire de Nexus peut être mieux comprise à travers les différents noms qu'il a portés au cours des âges.

UDS-2445-3-09

Nexus a été découvert le 9 mars 2445 par Dominic Thapa, un pilote de l'UNE Navy qui a sondé le système Cathcart, alors classé militaire, pour trouver de nouveaux points de saut. C'est l'armée qui a donné son premier nom au système, UDS-2445-3-09. Des éclaireurs sont entrés dans le système peu après pour trouver une étoile de type A blanc bleuté, cinq planètes et une ceinture d'astéroïdes riche en minéraux.

La première évaluation du système par l'UNE a révélé un potentiel, mais aussi un problème. Le problème était que Nexus ne pouvait être accessible que par Cathcart, qui était un système militaire restreint à l'époque. Plutôt que de risquer d'ouvrir Cathcart au trafic civil, les militaires ont d'abord essayé d'utiliser le système eux-mêmes, en terraformant Nexus IV et même en expérimentant la terraformation de la planète brumeuse Nexus II. Malheureusement, à cette époque, le gouvernement a commencé à faire face à un important déficit budgétaire, et le développement coûteux de Nexus a rapidement été mis en péril. Les militaires ne voulaient toujours pas autoriser l'accès à Cathcart, et un compromis a donc été trouvé. En autorisant un accès limité à une seule société, un contrôle strict pouvait encore être maintenu, de sorte que l'UNE a vendu les droits miniers de Nexus au groupe Hathor pour une somme considérable, qui a été immédiatement utilisée pour aider à combler le déficit budgétaire. Certains historiens pensent que cette décision a aidé le parti universaliste au pouvoir à maintenir sa majorité lors des élections serrées de 2468.

Le Groupe Hathor

Le groupe Hathor a acheté tous les droits miniers du système Nexus en janvier 2468. C'était un accord sans précédent qui, des siècles plus tard, allait inspirer l'UEE à faire quelque chose de similaire dans le système Stanton. L'absence de contrôle gouvernemental et public qui s'ensuivit permit au groupe Hathor de gérer le système comme il l'entendait. Le contrôle de la société était si omniprésent que les cartes astronomiques du 26ème siècle l'ont appelé le système Hathor.

Pendant qu'Hathor était aux commandes, peu de lois étaient appliquées. La présence militaire dans le système voisin Cathcart s'était réduite à mesure que ce système était transformé en décharge, et tant que les minéraux étaient exploités et les profits réalisés, le groupe Hathor ne se souciait pas de ce que ses employés et entrepreneurs faisaient en dehors du travail. Nexus s'est fait connaître pour ses jeux d'argent, sa violence omniprésente et ses innombrables activités illicites. La criminalité est devenue le seul moteur économique viable du système en dehors de l'exploitation minière.

Les activités illégales ne firent que s'intensifier avec la découverte ultérieure de trois points de saut supplémentaires et l'augmentation du trafic des systèmes voisins non réclamés. Les gangs ont commencé à traquer les trajectoires de vol entre les points de saut et les planètes, s'attaquant à tous les navires qu'ils trouvaient. Cette situation, combinée à la mainmise du groupe Hathor sur le système, a dissuadé la plupart des gens de s'y rendre et la plupart des entreprises de s'y implanter.

Pendant ce temps, le groupe Hathor a continué à puiser les ressources de Nexus III, Nexus IV et de la ceinture Elcibre jusqu'à ce que la marge bénéficiaire commence à descendre en dessous de son budget de sécurité qui montait en flèche. Le groupe Hathor a officiellement abandonné le système en 2672, laissant derrière lui un terrain vague inhospitalier, marqué par des siècles d'exploitation minière et dépourvu d'infrastructures civiles de base. Il ne faut pas s'étonner de ce qui s'est passé ensuite.

Le Carrefour de la Criminalité

Après le départ du groupe Hathor, la surface de Lago (en particulier), exploitée en profondeur, offrait une couverture parfaite aux groupes de criminels pour s'installer dans le système et y mener des opérations. La population du système s'est accrue et a fait croire à certains qu'elle pourrait défier Spider en tant que centre du monde de la pègre. C'est à cette époque que le nom de Nexus a été utilisé pour la première fois pour décrire son rôle de plaque tournante du système criminel, ce qui lui a valu une étiquette supplémentaire : le "Carrefour du crime".

Pendant des décennies, l'UEE a alloué des ressources minimales pour freiner l'activité illégale du système. Puis en 2931, lorsque la tristement célèbre Course éponyme de Dean Kellar s'est propagée dans le système Nexus, les autorités de l'UEE ont tenté de reprendre le contrôle. Elles ont été choquées de constater que non seulement l'élément criminel refusait de reculer, mais qu'elles n'hésitaient pas à ouvrir le feu sur les forces de l'ordre. Une fois la course de Kellar terminée, cette défiance a poussé l'UEE à adopter une motion pour récupérer le système Nexus et briser stratégiquement le groupe de systèmes criminels.

L'UEE a depuis lors mis en place une infrastructure de base dans Nexus, y compris en établissant une présence militaire et d'Advocacy, mais les conditions dans le système sont mieux décrites comme risquées. Les voies de navigation sont pour la plupart sécurisées et même les entreprises qui ont évité le système pendant des siècles ont commencé à s'y implanter. Cependant, les transporteurs entrepreneurs devraient prendre note que, bien que l'UEE ait fait des progrès dans le système, la bataille pour le contrôle de Nexus est toujours en cours. Alors que l'UEE a réussi à déraciner les éléments criminels retranchés sur Nexus III, le faire sur Nexus IV (Lago) n'a pas été aussi facile ni (encore) réussi et a connu des jours sombres comme le Massacre de Walzer.

Nexus I

Cette protoplanète encercle si étroitement l'étoile du système qu'elle a été complètement carbonisée. Cela n'a pas empêché le groupe Hathor de la scanner pour y trouver des ressources. Rien de valeur n'a été trouvé à l'époque, sans surprise.

Le Nexus II

Nexus II se caractérise par une atmosphère dense et riche en azote. Au départ, l'UEE a utilisé Nexus II pour expérimenter la terraformation des planètes brumeuses, mais toutes les tentatives de maintenir une atmosphère respirable ont échoué. Beaucoup pensent que les coûts engendrés par l'échec des expériences de terraformation ont conduit l'UEE à "vendre" le système au groupe Hathor.

Nexus III

Ce monde naturellement habitable était autrefois la plaque tournante du groupe Hathor avant que les hors-la-loi ne s'approprient les installations abandonnées. Lorsque l'UEE a décidé de reprendre le système, Nexus III a été sa première cible. Après une longue bataille pour le contrôle de la planète, les militaires de l'UEE s’y sont installés et ont établi une présence permanente.

Aujourd'hui, la planète est classée pour le personnel militaire uniquement et personne ne doit tenter d'y atterrir sans autorisation.

Ceinture d'Elcibre

Aux 26ème et 27ème siècles, le groupe Hathor a fortement exploité cette ceinture d'astéroïdes clairsemée. Les récents progrès technologiques ont permis de découvrir des poches de minéraux précieux jusqu'alors non découvertes.

Lago (Nexus IV)

Le nom de la planète, Lago, vient d'une célèbre Vid du 26ème siècle qui parle d'un refuge fictif pour les hors-la-loi. Dans les années 2920, cette vision devenait réalité. L'absence d'une présence de l'UEE a permis aux hors-la-loi de s'accumuler en nombre que l'on ne voyait pas en dehors de Spider.

Sur le papier, l'UEE a fait de grands progrès dans la reconquête de la planète. Une station d'Advocacy, une force de police locale et une petite population de citoyens et de civils ont été mises en place. Les familles de militaires dont les membres sont stationnés sur Nexus III se voient offrir des terrains de rêve dans le but d'infuser la planète de résidents respectables.

Pourtant, malgré tous ces développements positifs, Lago n'est pas sans problèmes. Les colonies sont petites, exiguës et solidement barricadées contre les attaques des bandes criminelles qui souhaitent la reconquérir pour les leurs. Les approvisionnements sont souvent insuffisants. Cela, et bien d'autres choses encore, font de Lago un lieu attrayant pour les transporteurs entreprenants, mais un endroit moins qu'idéal pour vivre.

Red God (Nexus V)

Une géante de gaz surnommée Red God (Dieu rouge) par les habitants pour ses couleurs tourbillonnantes de rouges et de bruns foncés. Des sources affirment que le nom provient des Sang Gestas, une bande de hors-la-loi cryptique sur Lago qui croient que la planète possède des pouvoirs mystérieux.

Avertissement de voyage

Bien que de grands progrès aient été réalisés pour rétablir l'ordre public dans le cadre de Nexus, toute personne qui entre dans le système doit se rappeler les trois "S" de la sécurité des voyages :

Stay in designated lanes
Restez dans les voies désignées

Scan your surroundings
Scannez votre environnement

Shields up!
Activez vos boucliers !

Entendu dans le vent

Aujourd'hui marque un moment de fierté dans l'histoire, alors que nous nous engageons dans ce partenariat avec le gouvernement pour développer davantage notre territoire toujours plus vaste. Je sais qu'en travaillant ensemble, le groupe Hathor et l'UNE ont beaucoup de grandes choses en réserve pour ce système

Jela Martinez, PDG du groupe Hathor, déclaration à la presse, 2468

C'est un peu ça le truc, non ? Si vous faites le tour de Nexus assez longtemps, vous ne savez pas qui vous allez rencontrer. C'est plutôt un "qui est qui du pire des pires". Comme j'aime à le dire, tous les chemins mènent à Nexus, et vous vous ferez probablement voler sur chacun d'eux.

Telly "Tubs" Garson, interviewé sur Nexus : Carrefour de la criminalité, 2925

Star Citizen: Loremaker's Guide to the Galaxy - Nexus System

 

Points de Saut

Notes et Références

[1] Unité Astronomique, correspond à la distance entre la Terre et le Soleil, soit environ 150 millions de kilomètres (1 AU = 1,496e+8 km). - wiki
[3] Planète Tellurique, planète de densité relativement élevée, comprise entre 4 et 5,7, composée essentiellement de roches et de métal qui possède en général trois enveloppes concentriques (noyau, manteau et croûte). Sa surface est solide et composée principalement de matériaux non volatils, généralement des roches silicatées et du fer métallique. - wiki
[5] Géante Gazeuse, planète géante composée essentiellement d'hydrogène et d'hélium. Les géantes gazeuses ne sont constituées de gaz que sur une certaine épaisseur, en dessous leur matière est liquide ou solide. - wiki
[8] Planète polluée, planète à l'atmosphère composés de gaz toxiques et/ou corrosifs.
[C] Protoplanète, embryon de planète de type planétoïde qui se forme dans le disque protoplanétaire (Disque constitué de gaz et de poussières à partir duquel se forment les corps.). - wiki
[Z] L'Indice de Danger d'un système défini le niveau de dangerosité du système et l'assurance requise pour couvrir votre vaisseau en cas de perte. Plus ce niveau est élevé, plus il y aura de risque d'y faire une mauvaise rencontre et cela se répercute sur l'assurance qu'il vous faudra attribuer à votre vaisseau pour voyager dans le système. Actuellement, CIG n'a pas défini les niveaux de danger des différents systèmes de Star Citizen, cet indice est donc attribué arbitrairement en suivant les règles suivantes : Les systèmes sous juridiction de l'UEE et les système Alien qui sont ouvert à l'UEE ont un indice de 1 à 3 suivant le Lore du système. Un système sous juridiction Alien fermé à l'UEE a un indice de 4 ou 5 suivant le Lore afin de refléter le fait qu'un citoyen de l'UEE n'a rien à y faire et que les assurances ne devraient pas vous prendre en charge en cas de perte du vaisseau. Les systèmes sous Fair Chance Act ont un indice de 3 afin de refléter le fait qu'ils sont sous protection de l'UEE mais fermé aux citoyens lambda. Les systèmes dits non-réclamé sous généralement sans juridiction et sous influence pirate, de ce fait leur indice sera de 4 ou 5 suivant le Lore. Enfin, les systèmes en guerre et Vanduul on eux aussi un indice de 4 ou 5.

citizen-logbook.com est entièrement dédié à Star Citizen et Squadron 42. J'ai conçu ce site dans le but de partager mon expérience en jeu sans pour autant avoir la prétention de créer une encyclopédie dédiée au jeu, ni même un site d'information à grande échelle, bien qu'avec le temps le site prend de plus en plus d'ampleur. Il faut voir ce site comme étant un "Carnet de Notes" dans lequel j'ajouterai toutes sortes d'informations. Que cela soit un article, un vaisseau, un système ou même un coup de coeur, coup de gueule, etc. Le site évoluera en fonction de mes envies. Si mes articles vous donnent envie de vous lancer dans cette grande aventure qu'est Star Citizen, inscrivez-vous et recevez un bonus de 5000 UEC à la création de votre compte via mon referral : STAR-QP2M-YLS3.

-- ile-avalon